Est-il rentable d’installer des panneaux solaires ?

Vous envisagez de faire poser des panneaux solaires dans votre logement pour pouvoir produire et consommer votre propre électricité ? Au-delà de l’aspect écologique d’une telle décision, cela peut également vous permettre de réaliser des économies sur votre budget électricité. À condition que votre installation photovoltaïque soit rentable. On vous explique.

Les différents facteurs de rentabilité d’une installation solaire

Si vous envisagez de faire poser des panneaux solaires, vous vous interrogez forcément sur la rentabilité d’une telle installation. Il faut savoir que la rentabilité d’une installation photovoltaïque dépend essentiellement de 4 critères : 

  • Le rendement de vos panneaux solaires, lui-même directement lié à plusieurs facteurs comme la puissance de l’installation, le taux d’ensoleillement dans votre région ou encore les conditions dans lesquelles vous avez fait poser vos panneaux (ombrage, orientation et inclinaison) ;
  • Le coût de fonctionnement de l’installation et le type d’installation que vous avez choisie : avec revente du surplus ou non ;
  • Vos habitudes en matière de consommation d’électricité et vos besoins annuels en énergie : plus vous consommez d’électricité issue de votre propre production, plus votre installation est rentable ;
  • Le montant de l’investissement initial, et notamment le coût d’installation de vos panneaux photovoltaïques.

Combien coûte une installation de panneaux solaires ?

Faire poser des panneaux solaires représente généralement un investissement de départ important dont le coût varie selon différents critères et notamment :

  • La puissance de l’installation solaire ;
  • La marque des panneaux solaires ;
  • Le type de projet : en autoconsommation, en vente partielle ou totale ;
  • Le lieu de résidence ;
  • L’entreprise qui va poser l’installation, etc.

En complément de ces coûts, s’ajoutent des frais de fonctionnement : 

  • Vous avez notamment l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile spécifique ;
  • Si vous optez pour l’autoconsommation avec revente du surplus, vous devrez également payer une taxe appelée TURPE ;
  • Enfin, il faudra entretenir régulièrement vos panneaux solaires car les matériaux se dégradent au fil du temps, notamment avec les intempéries. L'onduleur devra également être changé tous les 10 ans.

En revanche, sachez qu’il existe des aides pour l’installation de panneaux solaires. Par exemple, les installations d’autoconsommation qui permettent la vente du surplus sont éligibles à une prime à l’investissement, plus communément appelée « prime à l’autoconsommation ». Le montant de la prime varie selon la puissance de l’installation. 

Voici, à titre d’information, les tarifs de la prime à la consommation appliqués au 3ème trimestre 2022 :

  • 430 € / kWc (kilowatts crête) pour une installation dont la puissance est inférieure ou égale à 3 kWc ;
  • 320 € / kWc pour une puissance comprise entre 3 et 9 kWc ;
  • 180 € / kWc pour une puissance comprise entre 9 et 36 kWc.
Bon à savoir

Il est possible que vous deviez payer un impôt sur le revenu pour l’électricité que vous revendez. En revanche, vous êtes exempté de cet impôt si vous remplissez trois conditions : la puissance de votre installation ne dépasse pas 3 kWc, qu’elle est raccordée au réseau public en 2 points maximum et que l’électricité produite n’est pas utilisée dans le cadre d’une activité professionnelle.

Comment calculer la rentabilité de vos panneaux solaires ?

Pour déterminer la rentabilité de votre installation photovoltaïque, vous devez utiliser la méthode de calcul suivante : 

  1. Déterminer le montant de l’investissement initial : l’ensemble des coûts d’installation (et éventuellement de raccordement) ;
  2. Calculer le nombre de kWh que vos panneaux solaires produisent à l’année ;
  3. Estimer le montant de votre consommation d’électricité annuelle ;
  4. Déterminer le montant de la baisse sur votre facture d’électricité grâce à l’autoconsommation ;
  5. Calculer les bénéfices que vous allez percevoir si vous revendez le surplus ;
  6. Diviser le montant de l’investissement de départ par le montant des économies obtenues.

Exemple concret de calcul de la rentabilité d’une installation solaire

Prenons un exemple concret. Une famille de 3 personnes vivant près de Montpellier décide d’installer une installation photovoltaïque d’une puissance totale de 3 kWc pour un coût d’investissement initial de 8000 € (prime de l’État comprise). Elle a choisi l’autoconsommation avec vente du surplus.

Dans cette région, on estime la production photovoltaïque aux alentours des 1400 kWh/kWc/an*, la famille a donc une capacité de production totale de 1400*3 = 4200 kWh/an, et elle consomme 6669 kWh à l’année.

Son taux d’autoconsommation de 56 %, cela signifie qu’elle consomme donc 2352 kWh d’électricité photovoltaïque à l’année. Ce qui représente une économie de 0,1740 € x 2352 = 409 € à l’année (au tarif bleu EDF, en option « Base », pour une puissance souscrite de 6 kVA).

Il faut ensuite tenir compte du montant récupéré grâce à la vente du surplus de l’électricité que la famille n’a pas consommée. Si on part sur une base de 0,10 € / kWh (pour une installation de 3 kWc), la famille récupère donc un total de 0,10 x (4200 – 2352) = 185 € à l’année.

Soit une économie totale de 409 + 185 € = 594 € à l’année.

Pour déterminer la rentabilité de l’installation on réalise les calculs ci-dessous :

  • Le taux de rentabilité s’élève à 594 / 8000 x 100 = 7,4 % ;
  • Le nombre d’années à partir duquel les panneaux deviennent rentables est calculé de la façon suivante : on divise le montant de l’investissement initial par le montant des économies réalisées à l’année, soit 8000 / 594 = 13,5. 

En conclusion, pour cette famille, les panneaux solaires seront donc rentables à partir de la 13ème année minimum.

Attention, ce calcul est donné à titre indicatif, il ne tient par exemple pas compte du montant du TURPE à payer, de l’évolution du prix de l’électricité sur les années à venir, de la baisse de rentabilité éventuelle de l’installation (si une année est moins ensoleillée que les autres par exemple), ni même des frais d’entretien et de maintenance de vos panneaux solaires.  

Sachez qu’on estime en moyenne qu’une installation photovoltaïque est rentable entre 12 à 18 ans, selon les situations.

Bon à savoir

Vous voulez réduire davantage le montant de votre facture d’électricité ? Souscrivez une offre d’électricité moins chère pour l’électricité que vous consommez en supplément de celle que vous produisez grâce à votre installation photovoltaïque. Chez Alpiq par exemple, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Sommaire