Tout savoir sur le prix du kWh d’électricité en France

Le prix du kWh d’électricité est l’un des éléments qui permet de calculer le montant de la facture d’un particulier. Il est défini selon un ensemble d’éléments précis et peut évoluer au fil du temps. Qu’est-ce que le prix de l’électricité ? Comment et par qui est-il fixé en France ? Tout savoir sur le prix du kWh d’électricité

Qu’est-ce que le prix du kWh d’électricité ?

Le prix du kWh (kilowattheure) d’électricité est librement fixé par les fournisseurs d’énergie. Multiplié par la quantité d’électricité consommée, il sert à déterminer le montant total de la consommation d’un foyer. Le prix de l’électricité dépend à la fois : 

  • De l’option tarifaire choisie : lorsque l’abonné souscrit l’option « Heures creuses » par exemple, le prix du kWh varie selon l’heure de consommation. Tandis qu’en option « Base » il reste stable tout au long de la journée ;
  • De l’offre sélectionnée : une offre à prix indexé permet généralement de bénéficier d'un tarif plus compétitif que les tarifs réglementés de vente (TRV), le prix du kWh évolue dans le temps selon la tendance que suit les tarifs réglementés. A contrario une offre à prix fixe garantie un prix de l'électricité constant et stable sur une période donnée, toutefois le prix du kWh est généralement plus élevé que celui du TRV lors de la souscription.
  • Du fournisseur auprès duquel le contrat a été souscrit : seul EDF peut commercialiser des offres aux tarifs réglementés de vente (TRV) pour lesquelles le prix du kWh est fixé par les pouvoirs publics, sinon tous les fournisseurs alternatifs peuvent définir librement le prix de leurs offres
image description
Bon à savoir

Alpiq s’engage à vous fournir une électricité toujours moins chère que le tarif bleu d’EDF. Grâce à notre offre indexée sur le TRV, vous profitez d’une remise de 4% sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés

Comment se décompose le prix de l'électricité ?

Le prix de l’électricité est composé d’une part fixe et d’une part variable : 

  • L’abonnement mensuel d’une part qui représente la part fixe
  • Le prix du kWh d’autre part qui représente la part variable

En France, la part variable du prix du kWh se décompose selon 3 éléments principaux : 

Le saviez-vous ?

En 2016, les taxes représentaient plus de 30 % du montant total de votre facture car cette dernière inclut les frais liés notamment au transport et à la distribution de l’électricité

Les coûts liés à la fourniture d’énergie

Pour proposer des offres de fourniture d’énergie, les fournisseurs peuvent acheter de l’électricité sur les marchés de gros pour pouvoir les revendre au détail à leurs clients. Ces coûts d’approvisionnement ont un impact sur le prix de l’électricité et sont directement imputés à la facture du consommateur final

Bon à savoir

Alpiq est à la fois fournisseur et producteur d’électricité. C’est en maîtrisant parfaitement l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et les coûts qui en résultent que nous sommes en mesure de vous proposer une offre d’électricité au prix le plus bas

Les taxes et les contributions

Les taxes représentent également une part importante du prix du kWh d’électricité. Il en existe quatre différentes : 

  • La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) : qui permet le financement des droits relatifs à l’assurance-vieillesse des retraités appartenant au régime des industries de l’énergie
  • La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) : au taux de 20% sur la partie dédiée à la consommation et la CTA et au taux de 5,5% en ce qui concerne le prix de l’abonnement
  • La TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité) (ex-CSPE) : elle couvre principalement les coûts liés à l’acheminement de l’électricité vers les consommateurs finaux 
  • La TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité) : il s’agit d’un ensemble de taxes locales qui dépendent à la fois du lieu d’habitation, de la quantité d’électricité consommée, du statut et de la puissance souscrite par l’abonné
  • La CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) : a été remplacée par la TICFE

Les coûts liés au réseau

En dernier lieu, viennent se greffer au prix de l’électricité les coûts liés à la rémunération des gestionnaires des réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis) d’électricité. En effet, l’acheminement et le raccordement de l’énergie sont des missions de service public. Le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité) permet alors de couvrir ces frais

Comment est fixé le prix du kWh d’électricité ?

Depuis le 8 décembre 2015, c’est la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) qui propose aux ministres de l’Économie et de l’Énergie le montant des tarifs réglementés de l’électricité. Avant de soumettre sa proposition, la CRE adopte une méthode de calcul du prix du kWh qui vise à garantir la possibilité pour les fournisseurs alternatifs de proposer aux clients finaux des offres de marché à prix égaux ou inférieurs aux TRV

Quelle a été l’évolution du prix de l’électricité ?

Après une augmentation historique du prix de l’électricité en France en 2019 : un premier bond de +5,9 % le 1er juin, puis un second de +1,23 % en août, les TRV ont à nouveau subi deux hausses successives en 2020

L’évolution du prix de l’électricité en 2020

En 2020, le prix du kWh d’électricité a subi deux hausses consécutives : 

  • Une première augmentation de +2,4% TTC en février
  • Une seconde de +1,54% TTC au 1er août

Qui propose la hausse du tarif réglementé d’électricité en France ?

En proposant le montant du prix du kWh d’électricité, c’est la CRE qui détermine l’évolution (à la hausse ou à la baisse) du tarif réglementé de vente. Le gouvernement a la possibilité de s’y opposer dans les 3 mois suivant la proposition de la CRE, sinon il est accepté et mis en vigueur

Pourquoi le prix de l’électricité a-t-il augmenté en 2020 ?

Si la CRE a proposé la hausse du prix de l’électricité à deux reprises en 2020 c’est essentiellement pour prendre en compte l’évolution des tarifs des réseaux publics de transport et de distribution d’électricité qui ont augmenté en moyenne de +2,75% au 1er août 2020

Quel est l’impact de l’évolution du prix de l’électricité sur ma facture ?

L’évolution du prix de l’électricité peut avoir une influence sur votre facture en fonction de l’offre que vous avez souscrite

Les foyers ayant souscrit un contrat au tarif bleu d’EDF

Les clients de l’offre tarif bleu d’EDF, c’est à dire bénéficiant des tarifs réglementés, ont vu le prix du kWh augmenter

Le client disposant d’une offre de marché

Pour limiter l’impact de la hausse du prix du marché sur son budget d’électricité, le particulier a la possibilité de changer de fournisseur pour trouver une offre d’électricité moins chère

Deux options s’offrent à lui : 

  • Souscrire une offre à prix indexé sur le TRV : le prix de l’électricité augmente ou diminue en fonction de l’évolution du TRV. En général les prix proposés sont plus avantageux que ceux du TRV
  • Souscrire une offre à prix fixe : le prix de l’électricité est déterminé à la signature du contrat et bloqué pendant une période donnée. En général les prix proposés sont plus élevés que ceux du TRV
Le saviez-vous ?

Alpiq vous propose une offre d’électricité à prix indexé et réduit par rapport aux TRV. Cela signifie que, quelle que soit l’évolution du prix du kWh d’électricité, vous êtes garanti de payer votre électricité toujours moins chère que le tarif réglementé

  • Quel est le prix d’1 kWh en 2022 ? image description

    Le prix du kWh d’électricité « référence » sur le marché est le « tarif réglementé de vente », aussi appelé TRV ou tarif bleu d’EDF. Le prix d’1 kWh dépend principalement de l’option tarifaire choisie. En effet, avec l’option « Base », le prix du kWh d’électricité est identique quel que soit le moment de la journée tandis qu’avec l’option « Heures pleines / Heures creuses »), le prix d’1 kWh est moins cher sur les créneaux « heures creuses » et plus élevé sur les créneaux « heures pleines ». Par exemple, au 1er février 2022, le prix du kWh, pour une puissance souscrite comprise entre 3 et 36 kVA, s’élève à 0,1740 € en option « Base ». À titre de comparaison, il s’élève à 0,1841 € en tarif « heures pleines » et à 0,1470 € en tarif « heures creuses ». Concrètement, cela signifie que si vous consommez de l’électricité sur les horaires « heures pleines », vous payerez chaque kWh d’électricité consommé 0,1841 € tandis que si vous consommez de l’électricité plutôt sur les heures creuses, chaque kWh vous coûtera 0,1470 €.

    • Qu’est-ce que le TRV ? image description

      Le TRV signifie « Tarif Réglementé de Vente ». Depuis la libéralisation du marché français de l’énergie, il existe deux types d’offres d’électricité disponibles pour le consommateur final : les offres au tarif réglementé de vente, commercialisées uniquement par les fournisseurs historiques (EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz) et dont le prix est fixé par les pouvoirs publics ; et les offres de marché, proposées par chaque fournisseur alternatif et dont le prix est librement fixé par chaque concurrent. 

      Les TRV servent généralement de référence pour déterminer et/ou comparer les différentes offres d’électricité sur le marché pour le consommateur final. De nombreux fournisseurs alternatifs proposent par exemple des offres à prix indexé sur le TRV, c’est-à-dire un pourcentage de remise par rapport au TRV.

      • Où trouver la grille tarifaire Alpiq ? image description

        Chez Alpiq, nous vous proposons une offre d’électricité unique, indexée sur les tarifs réglementés de vente pour faire des économies sur votre facture d’électricité. Ainsi, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix HT du kWh d’électricité par rapport au tarif bleu d’EDF. Pour consulter nos tarifs en détails, il vous suffit de vous rendre sur notre site Internet https://particuliers..alpiq.fr, rubrique « Électricité » > « Nos tarifs ». Vous pourrez y télécharger notre grille tarifaire.

        • Quelle est la différence entre kVA, kW et kWh ? image description

          kVA, kW et kWh sont des unités de mesure différentes. Les kVA par exemple sont des « kilovoltampères » qui servent à exprimer la puissance maximale que peut supporter un compteur électrique. Il est essentiel de bien la choisir car si vous souscrivez une puissance trop faible, vous risquez des coupures de courant fréquentes tandis que si vous optez pour une puissance souscrite trop élevée, vous paierez votre abonnement d’électricité plus cher inutilement. Les kW, pour « kilowatts » représentent quant à eux une unité de puissance énergétique. Ils servent par exemple à déterminer la puissance nécessaire à un appareil électrique pour fonctionner à un instant t. Enfin, les kWh (kilowattheures) permettent de déterminer la consommation électrique d’un appareil électrique en 1 heure (soit le nombre de kW consommés en 1 heure). Concrètement, 1 kWh représente la quantité d’électricité consommée par un appareil électrique d’une puissance de 1 kW qui fonctionne durant 1 heure. 

          Sommaire