Comment fonctionne une pompe à chaleur?

Récupérer l’énergie produite par le sol, l’air, l’eau des nappes pour s’en servir comme mode de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire est aujourd’hui possible grâce aux pompes à chaleur. Il en existe de nombreux modèles qui s’adaptent aisément aux caractéristiques de votre logement et à vos besoins. Comment fonctionne une pompe à chaleur et combien ça coûte ? Alpiq vous explique.

Quel est le coût d’une pompe à chaleur ?

Que vous souhaitiez installer une pompe à chaleur (PAC) dans un logement neuf ou déjà existant, c’est une démarche qui représente un coût conséquent, qu’il faut donc anticiper au mieux afin de maîtriser votre budget.

Tout d’abord, il faut savoir que le prix d’acquisition d’une pompe à chaleur varie selon différents critères : 

  • Le modèle de pompe à chaleur choisi (air-air, air-eau, géothermique, aérothermique, etc.) ;
  • La performance énergétique de la pompe à chaleur que vous choisissez ;
  • La surface et le nombre de pièces à chauffer dans votre maison ;
  • La zone géographique dans laquelle vous habitez : plus vous vivez dans une région froide, plus votre PAC doit être puissante, etc.
Le saviez-vous ?

On parle, selon les cas, de modèles air-air, air-eau, eau-eau, sol-eau… Le 1er terme désigne l’origine de l’énergie récupérée, le second indique le mode de distribution de la chaleur au sein du logement.

Au prix d’achat de votre PAC viennent s’ajouter des frais d’installation par un professionnel. Comptez alors en général pour l’acquisition de l’appareil et la pose entre :

  • 5000 et 10 000 € pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air ;
  • 10 000 et 15 000 € pour l’installation d’une PAC air-eau ;
  • Plus de 15 000 € pour l’installation d’une PAC eau-eau, sol-sol ou sol-eau.
Bon à savoir

Selon l’ADEME, le fonctionnement d’une pompe à chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (hors prix de l’électricité) coûte entre 3 et 7 € /m² par an.

Ces coûts représentent un investissement sur le long terme car une fois installée, votre pompe à chaleur vous permettra de réaliser des économies d’énergie. Et en plus, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur : éco-prêt à taux zéro, prime énergie, etc. Renseignez-vous sur les conditions d’éligibilité.

Le saviez-vous ?

Pour faire des économies d’énergie, optez pour un fournisseur moins cher. Chez Alpiq par exemple, profitez d’une remise de 4 % sur le prix HT du kWh d’électricité par rapport aux tarifs réglementés de vente et réduisez ainsi votre facture d’électricité.

La pompe à chaleur air eau

La pompe à chaleur air-eau capte les calories contenues dans l’air extérieur et le diffuse ensuite dans l’eau du circuit de chauffage. Ce type de modèle vous permet à la fois de chauffer votre logement mais également d’avoir de l’eau chaude sanitaire.

Concrètement, une PAC air-eau se compose généralement de 2 blocs distincts : 

  • Un bloc placé à l’extérieur dans lequel l’air externe alimente le fluide frigorigène en calories ;
  • Un bloc placé à l’intérieur dans lequel le fluide frigorigène est compressé et se condense pour créer de la chaleur.

La chaleur ainsi créée par le dispositif est acheminée jusqu’aux radiateurs grâce à l’eau du circuit de chauffage central. 

Bon à savoir

Il existe également des modèles de PAC air-eau monobloc constitués d’une seule unité située à l’extérieur de votre maison et d’un réseau d’eau qui permet la transmission dans le circuit de chauffage.

L’un des principaux avantages de la PAC air-eau est qu’elle s’installe très facilement. Il suffit d’avoir un espace en extérieur où fixer l’unité : votre jardin, une cour ou même l’un des murs de votre façade. Il vous faut également un circuit de chauffage central pour diffuser la chaleur à l’intérieur de votre logement.

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients d’une PAC air-eau : 

Avantages

Inconvénients

-Installation simple et qui s’adapte à de nombreux logements ;

-Permet à la fois de chauffer et de produire de l’eau chaude sanitaire ;

-Taux de rendement élevé ;

-Intégration facile à un système de chauffage central existant.

-Efficacité diminuée lorsque la température extérieure est basse ;

-Nécessite parfois un système de chauffage d’appoint pour les périodes les plus froides ;

-Certains modèles peuvent être bruyants.

La pompe à chaleur air air

À la différence d’une PAC air-eau, une pompe à chaleur air-air capte la chaleur extérieure de l’air ambiant et la diffuse dans l’air de votre logement (et non pas dans le circuit d’eau). Cela implique qu’une PAC air-air ne peut vous servir qu’à chauffer votre maison, mais ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire.

Concrètement, voici comment fonctionne une PAC air-air : 

  1. Un bloc est placé à l’extérieur de votre logement pour capter les calories contenues dans l’air extérieur ;
  2. Une fois les calories récupérées, elles sont transformées par le fluide frigorigène qui est compressé et condensé : c’est ce qui produit la chaleur ;
  3. La chaleur est ensuite diffusée via une ou plusieurs unités placées à l’intérieur du logement.

Une PAC air-air peut être mono-split ou multi-splits. Dans le premier cas, une seule unité intérieure permet de diffuser la chaleur dans votre maison, dans le second, plusieurs unités sont installées dans votre logement afin de diffuser la chaleur dans différentes pièces.

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients d’une PAC air-air : 

Avantages

Inconvénients

-Installation rapide et facile ;

-Ne nécessite pas de système de chauffage central ;

-Consomme peu ;

-S’adapte facilement à vos besoins grâce aux modèles mono ou multi-splits ;

-Modèle de PAC le plus économique du marché ;

-Peut permettre de chauffer en hiver et rafraîchir en été (avec un modèle de climatisation réversible par exemple).

-Certains modèles sont relativement bruyants ;

-Nécessite parfois un système de chauffage d’appoint, notamment durant les périodes de l’année où il fait le plus froid.

Sommaire