Le chauffage au bois est-il économique et écologique ?

Près de 8 millions de ménages français se chauffent au bois lorsque la température baisse durant la période hivernale. Si le chauffage au bois est économique il peut, s’il n’est pas utilisé dans des conditions optimales, se révéler polluant. Pourquoi choisir de se chauffer au bois ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce mode de chauffage ? Alpiq répond à toutes vos questions.

Pourquoi choisir le chauffage au bois ?

Le bois est un combustible qui présente de nombreuses qualités : 

  • Il est renouvelable ;
  • Il est économique ; 
  • Il est souvent produit localement.

De plus, les nouveaux systèmes de chauffage au bois sont souvent automatisés et disposent d’une autonomie comparable à celle des chaudières au fioul ou au gaz. Ils peuvent être également utilisés pour couvrir tous vos besoins de chauffage dans votre logement : 

  • Du chauffage d’appoint (à associer avec un autre mode de chauffage comme une pompe à chaleur par exemple) ; 
  • Au chauffage central (qui permet d’alimenter tout le réseau de diffusion de la chaleur comme les radiateurs, les planchers ou les murs chauffants) ;
  • Jusqu’à la fourniture d’eau chaude sanitaire.

En bref, le chauffage au bois peut être une bonne solution pour concilier confort, efficacité énergétique et maîtrise de votre budget énergie. Mais avant de vous lancer, vous devez impérativement vous interroger sur 3 éléments clés : 

  • Répondez-vous aux deux conditions essentielles pour installer un système de chauffage au bois chez vous : disposez-vous d’un conduit de fumée ou pouvez-vous en faire installer un ? Avez-vous un espace suffisant dans votre maison pour installer un système de chauffage ?
  • Définissez vos besoins : souhaitez-vous utiliser votre chauffage au bois comme chauffage central, chauffage d’appoint ou pour votre eau chaude sanitaire ?
  • Où pouvez-vous/allez-vous stocker le bois qui vous servira à vous chauffer : à l’intérieur ou à l’extérieur ? Dans quelle pièce ?

Les différents systèmes de chauffage au bois

Lorsque vous optez pour un système de chauffage au bois, plusieurs options s’offrent à vous. 

L’insert ou le foyer fermé

L’insert ou le foyer fermé sont bien plus performants qu’une cheminée « classique ». La plupart utilisent des bûches mais certains modèles peuvent fonctionner avec des granulés. 

Alors qu’un foyer fermé nécessite une installation complète et la création d’une cheminée spécifique, l’insert quant à lui peut s’encastrer dans une cheminée déjà existante. 

Le saviez-vous ?

Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le rendement d’une cheminée ouverte est de 15 % en moyenne, cela signifie que lorsque vous mettez une bûche dans une cheminée ouverte, 85 % de l’énergie qu’elle fournit part dans les fumées. Ce système est non seulement peu efficace sur l’aspect énergétique mais également générateur de polluants.

Le poêle à bûches ou à granulés ou à accumulation

Un poêle s’installe relativement facilement dans un logement. Il en existe trois sortes différentes : 

  • Les poêles à bûches : ils ont un rendement relativement élevé (70 à 85 %) et une autonomie de quelques heures. Les bûches présentent l’avantage d’être disponibles facilement et à un prix abordable, en revanche, elles sont imposantes en matière de stockage ;
  • Les poêles à granulés : ils sont plus performants encore que les poêles à bûches avec un rendement supérieur à 85 % et une autonomie de 12 à 72 heures (notamment grâce à l’alimentation automatique). Les granulés se stockent plus facilement que des bûches. Ils sont plus chers que les bûches mais aussi plus efficaces ;
  • Les poêles à accumulation : ce sont les plus performants, ils présentent un rendement entre 80 et 90 % et une très bonne autonomie. En revanche, ils sont plus coûteux et très lourds (500 kg à plusieurs tonnes).

La chaudière à bûches ou à granulés

Les chaudières permettent une combustion du bois très complète et les modèles les plus récents sont particulièrement économes et peu polluants. Il en existe deux types : 

  • Les chaudières à bûches : elles nécessitent un chargement manuel avec des bûches. Elle est associée à un ballon d’eau qui stocke la chaleur en surplus et qui la restitue selon les besoins ; 
  • Les chaudières à granulés (ou à plaquettes) : elles sont souvent à chargement automatique, ce qui signifie que si la capacité de stockage est suffisante, vous n’aurez pas besoin de la recharger durant toute la période de chauffe. Elles offrent ainsi une facilité d’utilisation équivalente à une chaudière au gaz ou au fioul. De plus, elles disposent d’un très bon rendement, produisent peu de cendres et sont donc très peu polluantes. 

Qu’est-ce que le label « Flamme Verte » ?

Quel que soit le système de chauffage au bois que vous choisissez, fiez-vous à l’étiquette Flamme Verte pour choisir le modèle le mieux adapté. Le label Flamme Verte a été créé en 2000 par les fabricants d’appareils domestiques, en collaboration avec l’ADEME. L’objectif de ce label est de promouvoir l’utilisation d’appareils de chauffage performants dont la conception répond aux exigences d’une charte de qualité en matière de rendement énergétique et d’émissions de polluants. 

Comment lire l’étiquette Flamme Verte ? 

Le nombre d’étoiles correspond au rapport entre le rendement de l’appareil et ses émissions polluantes : 7 étoiles est le niveau le plus performant. Voici un tableau récapitulatif des correspondances de l’étiquette Flamme Verte par rapport au système de chauffage au bois choisi :

Type d’appareil

Rendement énergétique (en %)

Émission de CO2

Émissions de particules fines (en mg/Nm3)

Poêle à bûches

6 étoiles

>= 75

<=0,15 %

<=50

7 étoiles

>= 75

<=0,12 %

<=40

Poêle à granulés

6 étoiles

>= 86

<=0,03 %

<=40

7 étoiles

>= 87

<=0,02 %

<=30

Chaudière à bûches

6 étoiles

> 87

<=600 mg/Nm3

<=40

7 étoiles

> 87

<=500 mg/Nm3

<=30

Chaudière à granulés

6 étoiles

> 87

<=450 mg/Nm3

<=30

7 étoiles

> 87

<=300 mg/Nm3

<=20

Bon à savoir

Pour bénéficier d’une aide financière dans le cadre de l’achat et de l’installation d’un chauffage au bois, celui-ci doit porter le label Flamme Verte ou être tout aussi performant sur l’aspect énergétique.

Les avantages et inconvénients du chauffage au bois

Le chauffage au bois présente son lot d’avantages : 

  • Le bois est un combustible renouvelable : le bois prélevé pour le chauffage (mais aussi pour le papier, le mobilier, etc.) ne représente que la moitié de l’accroissement naturel des forêts en France ; 
  • Se chauffer au bois est économique : un foyer qui se chauffe au bois dépense en moyenne entre 48 et 78 €/MWh avec un système de chauffage au bois à bûches, entre 73 et 103 €/MWh pour un système à granulés, contre 84 à 154 €/MWh pour un chauffage électrique ou au gaz ;
  • Investir dans un système de chauffage au bois peut donner lieu à une aide financière (par exemple le fonds « Air-Bois » aide les particuliers à remplacer des appareils de chauffage au bois antérieurs à 2002 par des systèmes beaucoup plus performants).

Mais aussi son lot d’inconvénients : 

  • Si la combustion du bois est réalisée dans de mauvaises conditions, elle émet des polluants qui dégradent la qualité de l’air ; 
  • Le coût global de l’installation peut parfois être élevé entre :
    • le coût de l’appareil : comptez par exemple entre 5000 et 15 000 € pour une chaudière automatique à granulés ou entre 15 000 et 20 000 € pour une chaudière à plaquettes ; 
    • le coût de l’installation de l’appareil : comptez entre 250 et 1500 € pour les inserts, foyers fermés, poêles et chaudières non automatiques et entre 2000 et 3000 € pour les chaudières automatiques ;
    • le coût d’installation éventuel d’un conduit d’évacuation des fumées : comptez entre 1900 et 3500 € pour la création d’un conduit posé et entre 1000 et 1600 € pour la rénovation d’un conduit posé et son raccordement.
  • Se chauffer au bois nécessite d’avoir des capacités de stockage relativement importante ;
  • Un entretien annuel est obligatoire pour les chaudières à bois et fortement conseillé pour les autres types d’appareils.
Bon à savoir

Vous souhaitez réaliser des économies sur votre facture d’électricité ? Souscrivez chez Alpiq et bénéficiez d’un tarif du kWh HT 10 % moins cher que le tarif réglementé. La souscription est simple, rapide et vous choisissez les modalités de votre contrat comme bon vous semble.

Sommaire