Isolation du sol : comment choisir son isolation ?

Une mauvaise isolation des sols et planchers peut être responsable de 7 à 10 % des pertes globales de chaleur dans votre maison. Pour y remédier, vous avez la possibilité de réaliser des travaux d’isolation de vos sols et ainsi limiter les pertes thermiques. Comment choisir la bonne isolation ? Alpiq vous éclaire.

Pourquoi l’isolation du sol est-elle importante ?

L’isolation d’un sol consiste à isoler un sol situé entre une pièce chauffée de votre logement et un espace non chauffé (comme un sous-sol, un vide sanitaire, un garage ou encore un terre-plein).

Isoler le sol de votre logement est alors essentiel pour plusieurs raisons : 

  • Augmenter l’isolation phonique et donc l’acoustique dans votre maison ;
  • Optimiser l’isolation thermique et donc limiter les pertes de chaleur ;
  • Améliorer votre confort à l’intérieur de votre logement ;
  • Faire des économies d’énergie et réduire le montant de votre facture de chauffage.
Bon à savoir

Si vous souhaitez réduire le montant de votre facture d’électricité, pensez à changer de fournisseur et à souscrire une offre d’électricité qui vous correspond davantage et au meilleur prix. Chez Alpiq par exemple, bénéficiez d’une remise de 10 % sur le prix HT du kWh d’électricité par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Les différentes techniques pour isoler un sol

Il existe deux techniques pour isoler un sol : l’isolation par le dessus ou l’isolation par le dessous.

L’isolation du sol par le dessous

L’isolation du sol par le dessous est à privilégier dans le cadre de travaux de rénovation mais encore faut-il qu’il existe un espace accessible sous le sol pour réaliser les travaux. C’est le cas par exemple si vous disposez sous votre sol d’un garage, d’une cave, d’un sous-sol ou encore d’un vide sanitaire assez grand. 

Dans ce cas, plusieurs options sont possibles : 

  • Coller ou visser un panneau isolant sur le plafond du sous-sol ;
  • Installer un faux plafond et y insérer des matériaux isolants « en vrac ».

Il peut exister un autre cas de figure : si la structure de votre plancher comporte par exemple des espaces vides. Dans ce cas, il suffit de poser des matériaux isolants entre les éléments de structure du plancher pour combler les espaces vides (entre les tasseaux qui soutiennent le parquet par exemple).

L’isolation du sol par le dessus

Dans le cas où votre logement est construit sur un terre-plein et qu’il ne dispose pas d’espace en sous-sol ou si le vide sanitaire est trop exigu pour réaliser des travaux de rénovation, vous devez opter pour l’isolation de vos sols par le dessus. Concrètement, cela consiste à ajouter un isolant au-dessus de votre sol

C’est une technique généralement plus complexe à mettre en œuvre qu’une isolation par le dessous qui est réalisée en plusieurs étapes : 

  • Le revêtement existant est retiré du sol pour atteindre la dalle ;
  • Une couche d’isolant est ensuite posée sur la dalle ;
  • Un nouveau revêtement est installé ;
  • Les finitions sont réalisées afin d’adapter vos installations existantes à ce nouveau sol.

Cette technique est à privilégier dans le cadre de travaux de construction d’une maison et non de rénovation énergétique.

Bon à savoir

L’isolation du sol par le dessus ajoute de l’épaisseur à votre sol existant (son évaluation s’élève entre 8 à 15 centimètres d’épaisseur supplémentaires). Vous perdrez donc en hauteur de plafond. D’ailleurs, il est possible que vous ne puissiez pas réaliser d’isolation par le dessus si la hauteur de plafond de votre maison ne le permet pas.

Quel isolant choisir ?

Il existe différents types d’isolants disponibles. Chaque produit a ses propres caractéristiques, c’est pour cette raison qu’il est important de comparer les options possibles avant de faire son choix. 

La laine de verre est l’isolant le plus utilisé en France, elle est très efficace pour l’isolation thermique et phonique. Mais il existe de nombreux types d’isolants différents comme la fibre de bois, le chanvre ou encore les plumes de canard.

Le liège est plutôt adapté à une isolation phonique. Pour une isolation thermique efficace, utilisez un liège manufacturé aggloméré ou expansé. 

Il existe également des isolants de synthèse, fabriqués par procédé chimique. C’est le cas par exemple du polystyrène, utilisé pour l’isolation thermique mais pas acoustique.

Sommaire