MaPrimeRénov’ : fonctionnement et bénéficiaires

Selon le baromètre Qualit’ENR 2022, 37 % des Français « souhaitent désormais équiper leur logement en solution EnR pour le chauffage, l’électricité et la production d’eau chaude ». Pour ce faire, ils peuvent demander des aides aux travaux de rénovation énergétique. Parmi les aides financières les plus connues, on trouve MaPrimeRénov’. À qui s’adresse-t-elle ? Quel est son montant ? Comment la demander ? Alpiq vous explique.

MaPrimeRénov’ : qu’est-ce que c’est ?

Mise en place en 2020, MaPrimeRénov’ vient remplacer : 

  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) ;
  • L’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

Cette aide permet d’engager les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. 

À qui s’adresse MaPrimeRénov’ ? 

MaPrimeRénov’ est ouverte à tous les ménages, locataires ou propriétaires, sans condition de revenu. Depuis janvier 2022, elle concerne uniquement les travaux dans les logements de plus de 15 ans. Ils doivent faire office de résidence principale.

Bon à savoir

Dans le cadre du remplacement d’une chaudière à fioul, le logement doit simplement avoir été construit depuis plus de 2 ans.

Quels sont les travaux éligibles ? 

Cette subvention vise à inciter les ménages à effectuer des travaux de rénovation énergétique chez eux dans une optique de sobriété énergétique. 

Ces travaux peuvent porter sur : 

  • Isolation thermique (isolation des combles, des murs, des sols, etc.) ;
  • Le changement du chauffage pour un dispositif moins énergivore (mise en place d’une pompe à chaleur, d’un chauffage au bois, etc.)
  • La régulation du chauffage par un appareil de programmation (thermostat connecté, par exemple) 
  • La dépose d’une cuve à fioul ;
  • La réalisation d’un audit énergétique 
  • La ventilation double flux.

Ces travaux sont complémentaires et permettent d’améliorer la performance énergétique du logement. 

Quel est le montant de MaPrimeRénov’ en 2022 ? 

Le montant de MaPrimeRénov’ dépend des travaux engagés et de votre revenu fiscal de référence. Elle peut aller jusqu’à 11 000 € pour l’installation d’une chaudière biomasse. 

Les ménages sont répartis selon un code couleur :

  • Revenus très modestes en bleu 
  • Revenus modestes en jaune 
  • Revenus intermédiaires en violet
  • Revenus élevés en rose 

Ces plafonds sont déterminés par l’ANAH comme le montre le tableau ci-dessous. 

Plafonds de revenus MaPrimeRénov’ 2022

Nombre de personnes
composant le foyer

MaPrimeRénov’ Bleu

MaPrimeRénov’ Jaune 

MaPrimeRénov’ Violet 

MaPrimeRénov’ Rose

Plafonds de ressources île-de-France

Plafonds de ressources pour les autres régions

Plafonds de ressources île-de-France

Plafonds de ressources pour les autres régions

Plafonds de ressources île-de-France

Plafonds de ressources pour les autres régions

Plafonds de ressources île-de-France

Plafonds de ressources pour les autres régions

1

< 21 123 €

< 15 262 €

< 25 714 €

< 19 565 €

< 38 184 €

< 29 148 €

> 38 184 €

> 29 148 €

2

< 31 003 €

< 22 320 €

< 37 739 €

< 28 614 €

< 56 130 €

< 42 848 €

> 56 130 €

> 42 848 €

3

< 37 232 €

< 26 844 €

< 45 326 €

< 34 411 €

< 67 585 €

< 51 592 €

> 67 585 €

> 51 592 €

4

< 43 472 €

< 31 359 €

< 52 925 €

< 40 201 €

< 79 041 €

< 60 336 €

> 79 041 €

> 60 336 €

5

< 49 736 €

< 35 894 €

< 60 546 €

< 46 015 €

< 90 496 €

< 69 081 €

> 90 496 €

> 69 081 €

Par personne 
supplémentaire

+ 6 253 €

+ 4 526 €

+ 7 613 €

+ 5 797 €

+ 11 455 €

+ 8 744 €

+ 11 455 €

+ 8 744 €

Bon à savoir

Pour diminuer le reste à charge sur les travaux, il est possible de cumuler MaPrimeRénov’ avec la Prime Énergie distribuée dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Comment demander l’aide MaPrimeRénov’ ?

Pour demander MaPrimeRénov’, il faut s’acquitter d’un certain nombre d’étapes. Voici les démarches pas à pas. 

Faire une simulation en ligne 

Avant de commencer, il convient de faire une simulation pour estimer le montant de la prime. Vous pouvez passer par Simul’Aides, le simulateur officiel du gouvernement proposé sur la plateforme FranceRénov’. Cela vous permettra de vous faire une première idée et d’établir un budget travaux. 

Demander des devis à un professionnel RGE 

Ensuite, faites réaliser un ou plusieurs devis par des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) selon votre projet de travaux. Conservez les devis sans les signer. Ils vous serviront à monter votre dossier MaPrimeRénov’. 

Créer son compte sur le site dédié 

Puis, rendez-vous sur le www.maprimerenov.gouv.fr pour vous créer un espace personnel. Vous pourrez faire une demande de prime à l’aide des devis non signés. 

Obtenir l’accord de l’Anah

Une fois les devis renseignés, vous n’avez plus qu’à attendre. L’ANAH instruit le dossier. En cas de réponse positive, elle vous fournit une lettre d’engagement. Celle-ci vous confirme la prise en charge de la part des pouvoirs publics.

Bon à savoir

Cette lettre d’engagement peut vous servir à demander un écoprêt à taux zéro. En effet, depuis le 1er juillet 2022, vous n’avez pas besoin de montrer à la banque tous les devis et le projet travaux pour obtenir un éco-PTZ. La notification positive de l’ANAH suffit.

Lancer les travaux 

Enfin, vous pouvez lancer les travaux. Une fois le chantier terminé, vous n’aurez plus qu’à fournir la ou les factures de l’artisan RGE sur votre compte en ligne. La prime vous sera versée dans un délai de 15 jours après validation des services de l’ANAH.

MaPrimeRénov’ Sérénité et MaPrimeRénov’, quelles différences ?

MaPrimeRénov’ Sérénité est une autre aide de l’ANAH. Destinée aux ménages modestes et très modestes, elle permet de financer des travaux de rénovation globale permettant un gain de performance énergétique pour le logement d’au moins 35%. Elle est distribuée selon les modalités suivantes :

  • 50% HT du montant du chantier pour les ménages très modestes (MaPrimeRénov’ Bleu) ; 
  • 30 HT du montant du chantier pour les ménages modestes (MaPrimeRénov’ Jaune).

Attention, le montant du chantier total HT ne doit pas dépasser 30 000 €.

Sommaire