Quelle est la consommation électrique d'une plaque à induction ?

Vous souhaitez investir dans une plaque à induction mais vous ne savez pas ce qu’elle consomme par rapport aux autres plaques de cuisson électriques ? Alpiq vous éclaire et vous donne toutes les infos nécessaires pour faire le bon choix.

Comment fonctionne une plaque à induction ?

Une plaque à induction est utilisée comme appareil de cuisson. La particularité de l’induction est que la plaque ne chauffe qu’au contact d’une poêle ou d’une casserole conçue avec un matériau spécifique et adapté. Le temps de chauffe est particulièrement rapide comparé aux autres équipements de cuisson. Concrètement, une plaque à induction utilise l’énergie électromagnétique. Elle est composée :

  • D’un verre en vitrocéramique ; 
  • D’un électroaimant, alimenté par le courant électrique et constitué d’une bobine de fil de cuivre ; 
  • D’une bobine de cuivre qui, au contact d’une poêle ou d’une casserole adaptée, crée un champ magnétique qui lui-même crée de la chaleur.

Quelle est la consommation moyenne d’une plaque à induction ?

La puissance d’une plaque à induction est généralement comprise entre 2000 et 3000 Watts. Il s’agit de la puissance que consomme l’appareil en 1 heure.

Quelques exemples pour la cuisson de différents plats

Pour calculer la consommation électrique d’une plaque à induction c’est très simple, il suffit de multiplier la puissance utilisée par le temps d’utilisation.

Par exemple :

  • Si vous faites cuire un morceau de viande pendant 5 minutes sur feu fort (à une puissance de 2500 W), la consommation de votre plaque à induction est la suivante : 

2500 x 5/60 = 208 W

  • Si vous faites cuire des pâtes pendant 11 minutes sur feu moyen (à une puissance de 1500 W), la consommation de votre plaque à induction est la suivante : 

1500 x 11/60 = 275 W

  • Si vous faites mijoter un plat en sauce à feu doux (à une puissance de 1000 W) pendant 30 minutes, la consommation de votre plaque à induction est la suivante : 

1000 x 30/60 = 500 W

Lorsque vous avez calculé la consommation de votre plaque à induction, vous pouvez même déterminer le montant de sa consommation en multipliant le nombre de kWh consommés par le prix du kWh de l’offre que vous avez souscrit. 

Quelle est la consommation d’une plaque à induction éteinte ?

Lorsque vous retirez votre récipient de la plaque, elle s’éteint instantanément. Mais elle n’est pas complètement arrêtée pour autant. En mode veille, votre plaque à induction continue de consommer de l’électricité, mais sa consommation est bien plus faible que celle des autres plaques de cuisson.

Bon à savoir :

Vous souhaitez réduire le montant de votre facture d’électricité ? Chez Alpiq, en souscrivant notre offre, vous payez le prix du kWh d’électricité HT 10 % moins cher que le tarif bleu d’EDF, alors n’hésitez plus ! 

Quelle est la différence de consommation entre une plaque à induction et les autres plaques de cuisson ?

Il existe trois types de plaques de cuisson électriques : 

  • La plaque de cuisson électrique « classique » : bon marché et simple à utiliser, elle présente cependant un temps de chauffe et de refroidissement assez long ;
  • La plaque de cuisson vitrocéramique : plus accessible qu’une plaque à induction, elle dispose d’un temps de chauffe assez rapide mais d’un temps de refroidissement relativement long ;
  • La plaque à induction : c’est le modèle de plaque de cuisson le plus performant en matière de temps de chauffe et de refroidissement, en revanche c’est aussi le modèle le plus onéreux à l’achat.

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une plaque à induction consomme en général :

  • 20 % d’énergie en moins qu’une plaque vitrocéramique ;
  • 25 % d’énergie en moins qu’une plaque de cuisson électrique classique.
Sommaire