Quelle est la consommation électrique d’un chauffe-eau ?

Votre consommation d’eau chaude est une part importante de votre budget en énergie, surtout si votre chauffe-eau est électrique. Quels sont les différents modèles de chauffe-eau ? Combien consomme un chauffe-eau en électricité ? Et comment réduire cette consommation pour réaliser des économies ? Alpiq vous éclaire.

Combien consomme un chauffe-eau ?

Selon l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie(ADEME), le besoin moyen journalier d’une personne en eau chaude sanitaire (ECS) s’élève à 35 litres (plus ou moins 14 litres) pour une température de 55 °. À titre de comparaison, le besoin moyen en eau froide est estimé à 16 litres par jour par personne.

Pour évaluer la consommation d’un chauffe-eau, l’ADEME a déterminé différents profils de consommateurs. Par exemple : 

  • Un foyer composé d’une seule personne occupant un appartement T1 consomme en moyenne 65 litres d’eau par jour (en semaine, en période hivernale) à une température de 40°C ; 
  • Un ménage composé de 3 personnes occupant un appartement T3 consomme quant à lui environ 153 litres d’eau (à 40°C) un jour (en semaine, en période hivernale) ; 
  • Une famille composée de 5 personnes vivant dans une maison de 170 m² consomme en moyenne 220 litres d’eau (à 40°C) un jour (en semaine, en période hivernale).

Quels sont les différents types de chauffe-eau ?

Il existe 4 types de chauffe-eau différents : 

  • Le chauffe-eau électrique ; 
  • Le chauffe-eau au gaz ;
  • Le chauffe-eau thermodynamique ; 
  • Le chauffe-eau solaire.

Le chauffe-eau électrique

 

Il existe trois types de chauffe-eau électriques :

  • Le chauffe-eau à accumulation : il comporte un ballon d’eau chaude qui chauffe et stocke l’eau chaude grâce à une résistance électrique qui s’éteint lorsque l’eau est arrivée à la température désirée ; 
  • Le chauffe-eau électrique instantané : qui chauffe l’eau à la demande, sans la stocker ; 
  • Le chauffe-eau électrique à petite capacité : aussi appelé mini chauffe-eau ou chauffe-eau plat. Cet appareil aux petites dimensions est prévu pour alimenter un seul point d’eau.

Le chauffe-eau au gaz

Il existe trois types de chauffe-eau au gaz : 

  • Le chauffe-eau à accumulation : il contient un brûleur intégré qui permet de chauffer et de stocker l’eau dans un ballon ; 
  • Le chauffe-eau instantané : dont les capacités de débit sont assez faibles mais rapides puisqu’il produit de l’eau chaude uniquement à la demande ;
  • Le chauffe-bain : il s’agit d’un chauffe-eau instantané dont les capacités de débit sont bien supérieures à celle d’un modèle « classique ».

 

Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique (CET) est composé d’un ballon et d’une pompe à chaleur (PAC). Concrètement, l’appareil est en mesure de récupérer les calories présentes dans l’air, dans le sol ou dans l’eau pour chauffer l’eau. Il en existe trois types différents :

  • Le CET géothermique : dont la pompe à chaleur récupère la chaleur du sol grâce à une sonde ;
  • Le CET sur air extrait intérieur ou extérieur : dont la pompe à chaleur aspire l’air ambiant pour le comprimer, le faisant monter en température ; 
  • Le CET héliothermique : il associe une pompe à chaleur qui puise l’énergie dans l’eau, l’air et le sol à des panneaux solaires.

 

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire (CES) capte les rayons du soleil et chauffe ainsi l’eau dans votre logement. Concrètement, un chauffe-eau solaire se compose de : 

  • Panneaux thermiques qui captent le rayonnement du soleil ; 
  • Un réservoir pour stocker l’eau chauffée ;
  • Différents accessoires pour transposer l’énergie solaire entre le réservoir et les panneaux solaires.
Le saviez-vous ?

Certains modèles de chauffe-eau sont vendus avec un programmateur intégré et vous permettent ainsi de régler les créneaux auxquels ils doivent fonctionner. 

Ballon d’eau chaude ou chauffe-eau : Quelle différence ?

Les expressions « chauffe-eau » et « ballon d’eau chaude » sont souvent employés indifféremment pour désigner le système qui permet de produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement. Or, il existe une différence entre les deux :  

  • Le chauffe-eau désigne le système de production d’ECS d’un logement, il en existe plusieurs types : électrique, au gaz, thermodynamique ou solaire ; 
  • Le ballon d’eau chaude désigne quant à lui un chauffe-eau dit « à accumulation », c’est-à-dire un chauffe-eau, électrique ou au gaz, qui permet de stocker une certaine quantité d’eau chaude. En opposition à un chauffe-eau instantané qui lui chauffe l’eau en fonction de la demande, au fur et à mesure, sans la stocker.

Ballon d’eau chaude ou chauffe-eau : Quelle différence ?

Les expressions « chauffe-eau » et « ballon d’eau chaude » sont souvent employés indifféremment pour désigner le système qui permet de produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement. Or, il existe une différence entre les deux :  

  • Le chauffe-eau désigne le système de production d’ECS d’un logement, il en existe plusieurs types : électrique, au gaz, thermodynamique ou solaire ; 
  • Le ballon d’eau chaude désigne quant à lui un chauffe-eau dit « à accumulation », c’est-à-dire un chauffe-eau, électrique ou au gaz, qui permet de stocker une certaine quantité d’eau chaude. En opposition à un chauffe-eau instantané qui lui chauffe l’eau en fonction de la demande, au fur et à mesure, sans la stocker.

De quels critères dépend la consommation électrique d’un ballon d’eau chaude ?

Selon l’ADEME, trois critères influencent la consommation d’eau chaude d’un ménage : le nombre de personnes dans le foyer, la température de l’eau froide et la typologie des équipements.

Le nombre de personnes dans le foyer

Premier critère à prendre en compte pour estimer la consommation de votre chauffe-eau : le nombre de personnes vivant dans le logement. Très logiquement, plus vous êtes nombreux à vivre dans votre appartement ou votre maison, plus vous consommez d’eau chaude.

La température de l’eau froide

Selon la période de l’année, la température de l’eau « froide », c’est-à-dire celle qui n’a pas encore été chauffée via le chauffe-eau, varie en fonction des saisons. Elle s’élève en moyenne à 16°C (plus ou moins 2°C) sur l’année, avec des pics à 21°C (plus ou moins 3°C) sur la période estivale, et des minimums à 9°C (plus ou moins 3°C) en hiver. Selon la saison, il faudra donc chauffer davantage votre eau pour qu’elle atteigne la température souhaitée.

La typologie des équipements

Enfin, troisième élément essentiel révélateur de la consommation d’eau chaude dans un ménage : le type d’équipement sanitaire choisi. Ainsi, les régulateurs de débit et autres mitigeurs thermostatiques, les douchettes économes ou les baignoires de faible capacité permettent de réaliser des économies substantielles. 

Conseils pour réduire la consommation électrique d’un chauffe-eau<

Pour réduire la consommation électrique de votre chauffe-eau, vous pouvez adopter plusieurs réflexes simples et pour le moins très efficaces, comme par exemple : 

  • Optez plutôt pour des douches rapides que des bains. Prendre un bain consomme en moyenne entre 150 et 200 litres d’eau, contre 50 à 80 litres pour une douche rapide ;
  • Réglez la température de votre chauffe-eau : il est souvent inutile de chauffer votre eau sanitaire à plus de 60 °C. L’idéal est de définir une température de chauffe comprise entre 50 et 60°C ;
  • Choisissez bien votre modèle de chauffe-eau et investissez dans un équipement peu énergivore : un chauffe-eau avec programmateur, thermodynamique ou au gaz par exemple ; 
  • Si le modèle de votre chauffe-eau le permet, il peut être intéressant de souscrire une « option heures pleines / heures creuses (HPHC) » et de programmer le fonctionnement de votre chauffe-eau sur les créneaux heures creuses ; 
  • Pensez à entretenir votre chauffe-eau de manière régulière afin d’optimiser ses performances sur le plan énergétique.
Bon à savoir :

Chez Alpiq, nous analysons votre historique de consommation électrique afin de vous proposer un certain nombre de recommandations adaptées pour faire des économies sur votre facture d’électricité. Selon vos habitudes, nous pouvons par exemple vous proposer de souscrire notre offre en option HPHC.

Sommaire