Comment réduire sa consommation électrique dans sa cuisine ?

Face à la hausse du prix de l’énergie, et dans un contexte de transition écologique, réduire sa consommation d’électricité devient une priorité pour les ménages français, tant pour protéger l’environnement que pour mieux maîtriser leurs dépenses. La cuisine est l’une des pièces les plus équipées en appareils électriques. Alpiq vous explique comment optimiser et baisser votre consommation d’électricité dans votre cuisine.

Bien choisir ses équipements électriques

L’une des premières choses à faire pour réduire votre consommation électrique dans votre cuisine est de bien vous équiper.

Pour se faire, remplacez vos appareils électriques les plus vétustes et fiez-vous à l’étiquette énergie pour acheter vos nouveaux équipements. 

Selon l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), un lave-vaisselle de 12 couverts peu efficace sur l’aspect énergétique peut consommer jusqu’à 225 kWh par an tandis qu’un lave-vaisselle peu énergivore ne consomme que 175 kWh. Il est donc essentiel de faire le bon choix lorsque vous vous équipez.

L’étiquette énergie a été révisée en 2021. Les appareils électriques ayant beaucoup évolué, elle a vu se développer des classes A+, A++ et même A+++, rendant la lisibilité de l’étiquette difficile pour le consommateur. En 2021, l’échelle de notation passe de la lettre A à la lettre G et à ce jour, les lave-vaisselles les mieux classés sont ceux qui détiennent la lettre B (G pour les moins performants).

Le saviez-vous ? 

Selon l’ADEME, choisir un lave-vaisselle de classe C plutôt que de classe F permet de réaliser une économie d’énergie de 30 %, soit l’équivalent de 50 kWh/an.

Au-delà de l’étiquette énergie, le type d’appareil que vous choisissez peut également vous permettre de réduire votre consommation électrique. Dans le cas d’un four par exemple, sachez qu’un four à chaleur tournante vous permet de faire cuire plusieurs plats en même temps et donc d’optimiser vos dépenses en énergie pour la cuisson (ce qui n’est pas le cas d’un four traditionnel).

Le choix de votre éclairage est également un critère à prendre en compte. Depuis le 1er septembre 2021, les exigences en matière d’efficacité énergétique des lampes ont été renforcées : les lampes fluocompactes ne sont plus commercialisées en Europe, les spots halogènes basse tension sont interdits et les critères d’efficacité et de durabilité des ampoules LED renforcés. Pour faire votre choix, orientez-vous vers des ampoules LED basse consommation : les LED classées C (d’après la nouvelle étiquette énergie) sont les plus performantes à ce jour. 

Bien entretenir ses appareils électriques

Deuxième élément essentiel pour réaliser des économies d’énergie dans votre cuisine : bien entretenir vos équipements

Pour cela, adoptez des gestes simples : 

  • Dégivrez votre réfrigérateur et votre congélateur régulièrement ;
  • Nettoyez la grille derrière votre frigo au minimum une fois par an ;
  • Programmez votre ballon d’eau chaude entre 55°C et 60°C ;
  • Nettoyez régulièrement le filtre de votre lave-vaisselle ainsi que les joints de la porte et les bras d’aspersion (les bras de lavage). Si nécessaire, lancez un programme à vide en ajoutant une tasse de vinaigre blanc pour nettoyer la cuve (si vous constatez la présence de mauvaises odeurs par exemple). Pensez également à renouveler régulièrement le liquide de rinçage et à remplir le bac à sel, etc.
Le saviez-vous

Selon l’ADEME, conserver son lave-vaisselle 14 ans au lieu de 11 ans vous permet de réaliser une économie de 105 € (cela peut même aller jusqu’à 250 € pour un modèle de lave-vaisselle performant sur l’aspect énergétique).

Adopter les bons réflexes

Enfin, il existe de nombreuses bonnes pratiques à mettre en œuvre au quotidien dans votre cuisine pour réduire le montant de votre facture d’électricité. Comme par exemple : 

  • Optimiser la cuisson de vos plats. Selon l’ADEME la cuisson représente jusqu’à 7,8 % des usages de l’électricité dans un logement, il est donc important de ne pas négliger cet aspect. Utilisez des casseroles de taille adaptée à vos plaques de cuisson et mettez des couvercles lorsque vous cuisinez (cela représente jusqu’à 25 % d’énergie consommée en moins) ;
  • Utiliser un lave-vaisselle plutôt que de laver à la main, privilégier le mode « éco » et le faire tourner bien rempli ;
  • Ne pas placer votre réfrigérateur à côté d’une source de chaleur (four, radiateur, cuisinière) ;
  • Laisser refroidir vos plats avant de les mettre au frigo ;
  • Couper vos appareils lorsque vous ne vous en servez plus et ne pas les laisser en veille ;
  • Si vous êtes équipé d’un four pyrolyse, lancez le programme juste après l’avoir utilisé, lorsqu’il est encore chaud ;
  • Si vous êtes grand consommateur d’énergie, pensez à souscrire l’option Heures pleines / heures creuses pour payer votre électricité moins chère sur les créneaux « heures creuses » ; 
  • Ne pas surchauffer votre cuisine, l’Ademe recommande de programmer la température d’une cuisine à 19°C ;
  • Installer des économiseurs d’eau (mousseurs ou réducteurs de débits) sur le robinet de votre évier ;
  • Surveiller régulièrement votre consommation électrique, etc.
Bon à savoir

En souscrivant chez Alpiq, si votre logement est équipé d’un compteur Linky, vous avez la possibilité de suivre chaque jour l’évolution de votre consommation, et ainsi de la réadapter en cas de consommation trop importante. Et en plus, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix HT du kWh par rapport au tarif bleu d’EDF.

Sommaire