Quels sont les modes de cuisson les plus économiques ?

Si la cuisson n’est pas le poste le plus consommateur d’énergie dans un logement, elle correspond quand même à environ 8 % du budget global d’un ménage en électricité. Si vous souhaitez réduire le montant de votre facture, limiter votre consommation énergétique en cuisinant représente un levier important. Quels sont les modes de cuisson les plus économiques ?

Bien choisir ses appareils de cuisson

Pour bien choisir vos appareils de cuisson, vous devez vous intéresser à différents critères et notamment les spécificités de votre cuisine, vos habitudes en matière de cuisson et bien entendu les performances énergétiques de vos équipements.

Les caractéristiques de votre logement

Dans un premier temps, pour choisir vos appareils de cuisson il vous faudra tenir compte des possibilités qu’offre votre cuisine en matière d’équipement. Si vous êtes raccordé au gaz de ville par exemple, vous pourrez opter pour des plaques de cuisson fonctionnant au gaz ; si votre cuisine est relativement petite, vous privilégierez peut-être un four combiné plutôt qu’un four traditionnel, etc.

Vos habitudes en matière de cuisson

Vos préférences en matière de cuisson sont très subjectives et personnelles. Si certains n’arrivent pas à bien gérer la cuisson des aliments avec des plaques électriques, d’autres n’apprécient pas de cuisiner au gaz. De même, vous êtes peut-être adepte de la cuisson au four et aurez donc besoin d’un modèle spécifique, etc.

Les performances énergétiques de vos équipements de cuisson

Si votre critère principal pour choisir vos équipements de cuisson est l’économie d’énergie, il vous faudra alors sélectionner vos appareils selon leurs performances énergétiques. Pour cela, fiez-vous à l’étiquette énergie lorsque vous faites votre choix. L’étiquette énergie permet d’évaluer les performances énergétiques d’un appareil électrique et vous donne une visibilité précise sur sa consommation d’électricité. À ce jour, elle n’est obligatoire que pour certains types d’équipements, dont les fours, mais pas encore pour les plaques de cuisson.

Les différents types de plaques de cuisson

Il existe de nombreuses alternatives en matière de plaques de cuisson. Voici une liste des modèles principaux que vous pouvez trouver sur le marché. 

  • Plaques vitrocéramiques : très simples d’utilisation, ces plaques permettent une variation rapide de la température et sont compatibles avec tout type d’ustensiles de cuisine. En revanche, la consommation électrique de ce type de plaques est relativement élevée ;
  • Plaques à induction : ce sont, à ce jour, les plus performantes sur le marché et les moins énergivores car elles permettent d’atteindre rapidement la température de chauffe désirée et réduisent considérablement leur temps d’utilisation. De plus, la chaleur se concentre sous la poêle ou la casserole ce qui permet une faible déperdition d’énergie. En revanche, ce modèle de plaques nécessite des ustensiles de cuisine adaptés et peut se révéler plus coûteux à l’achat que les autres modèles ;
  • Plaques au gaz : de moins en moins présentes dans les foyers, les plaques au gaz présentent l’avantage de fonctionner au gaz (gaz de ville ou en bouteille). Le réglage de l’intensité de la flamme permet une vraie souplesse dans la cuisson. En revanche, elles sont plus énergivores à l’utilisation : déperdition de chaleur qui augmente le temps de cuisson et préchauffage plus lent ; 
  • Plaques électriques : ce sont les plaques les plus consommatrices d’énergie et elles offrent peu de confort en matière de cuisson. Cela dit, elles sont relativement peu coûteuses à l’achat et faciles à utiliser.

Les différents types de fours

Pour la cuisson de vos aliments au four, vous disposez d’un large choix de modèles à votre disposition, selon les caractéristiques de votre cuisine, la place disponible, vos besoins et habitudes en matière de cuisson :

  • Four traditionnel : aussi appelé four à convection naturelle, ce type de four chauffe grâce à deux résistances électriques. Ce modèle est relativement simple d’utilisation mais énergivore : le temps de préchauffage est généralement long et il ne permet de faire cuire qu’un seul plat à la fois ;
  • Four à chaleur tournante : aussi appelé four à convection forcée, ce modèle de four diffuse l’air chaud de manière homogène dans la cavité de l’appareil. La montée en température est plus rapide qu’avec un four traditionnel et la cuisson des aliments plus homogène ;
  • Four micro-ondes : ce type de four propose de belles performances énergétiques. Il permet une cuisson ou un réchauffage rapide des aliments et convient facilement à de petites espaces. En revanche, il ne convient pas pour la cuisson de plats élaborés ;
  • Four combiné : il combine les avantages du four micro-ondes et du four traditionnel. Il chauffe rapidement et permet de combiner plusieurs types de cuissons mais sa taille est souvent limitée et il faut être vigilant en sélectionnant le type de cuisson avant l’utilisation ;
  • Four à induction : c’est le four le moins énergivore car il est équipé d’une plaque à induction qui permet de cuire les aliments deux fois plus vite qu’un four traditionnel. En revanche, il ne fonctionne qu’avec des plats en métal et est souvent plus cher à l’achat.

Les bons gestes à adopter pour une cuisson économique

Au-delà du choix des bons équipements, essentiels pour limiter sa consommation d’énergie dans la cuisine, certains gestes simples en matière de cuisson peuvent permettre également de faire des économies d’énergie. Voici quelques exemples : 

  • Réduisez les temps de cuisson en couvrant vos casseroles. Selon l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), vous économisez ainsi jusqu’à 25 % d’électricité ou de gaz ;
  • Coupez les plaques de cuisson (sauf si elles sont à induction) un peu avant la fin de la cuisson pour éviter qu’elles ne continuent à chauffer dans le vide ;
  • Évitez les déperditions de chaleur : lorsque vous cuisez un plat au four par exemple, n’ouvrez pas la porte trop souvent pour vérifier la cuisson afin que le four ne baisse pas en température ;
  • Adaptez la taille de vos casseroles et poêles à la taille des plaques de cuisson (évitez par exemple de mettre une petite casserole sur une grande plaque) ;
  • Si vous disposez d’un four à pyrolyse, pensez à lancer le nettoyage par pyrolyse juste après une cuisson, de cette façon vous profitez du fait que le four soit déjà chaud ;
  • Entretenez vos appareils de cuisson régulièrement pour assurer leur bon fonctionnement et leur longévité ;
  • Privilégiez le micro-ondes au four traditionnel pour réchauffer un plat.
Bon à savoir

Vous souhaitez faire des économies d’énergie et réduire le montant de votre facture ? Souscrivez une offre d’électricité moins chère ! Chez Alpiq par exemple, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh d’électricité HT par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Sommaire