Comment fonctionne un chauffage par géothermie ?

Le chauffage par géothermie utilise l’énergie des sols. Ce mode de chauffage séduit de plus en plus de consommateurs. Selon le Syndicat des Énergies Renouvelables, on compte « 206 500 pompes à chaleur géothermiques installées à la fin 2020 » en France. Écologique, ce système de chauffage permet aussi de faire des économies d’énergie. Plus précisément, comment définir la géothermie ? Comment fonctionne une PAC géothermique ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce dispositif ? Alpiq fait le point.

Qu'est-ce que la géothermie ?

On appelle « géothermie », l’énergie des sols. Il s’agit de la chaleur provenant des nappes phréatiques ou de la croûte terrestre. Elle reste stockée dans les sous-sols de notre planète. 

Cette énergie dispose d’un potentiel très important. Lorsque l’on creuse, tous les 30 m de profondeur, la température gagne environ 1°C. 

Cette chaleur peut être récupérée à des fins de chauffage écologique au moyen d’une pompe à chaleur (PAC) géothermique, appelée aussi PAC Sol / Eau. 

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique ?

Afin de récupérer la chaleur du sol, la pompe à chaleur est alimentée par un réseau de capteurs souterrains. Celui-ci s’installe sous le sol du jardin. Il sert à chauffer un fluide caloporteur. Pour rappel, un fluide caloporteur est un liquide qui peut transporter l’énergie. Cela peut être de l’eau ou de l’eau glycolée, par exemple.

La chaleur va ensuite faire monter en température un circuit d’eau chaude et arriver dans vos radiateurs qui vont la diffuser. 

Dans les petites surfaces, les radiateurs à eau chaude ne sont pas toujours conseillés. En effet, ils grignotent de l’espace. Pour gagner un peu de place, la PAC géothermique peut être reliée à un plancher chauffant. Cela dépend des caractéristiques de votre logement. 

Bon à savoir : Pour fonctionner, la pompe à chaleur a besoin d’électricité. Pour en minimiser l’impact sur la facture d’électricité, il convient de faire un point sur votre contrat actuel. En optant pour une offre alternative, on peut souvent faire de belles économies. Ainsi, chez Alpiq, nous proposons une offre d’électricité verte moins chère que le Tarif Bleu d’EDF. 

Avantages et inconvénients du chauffage par géothermie

La géothermie fait partie des énergies renouvelables. Opter pour un chauffage géothermique permet donc de rendre son logement plus vert et d’améliorer son efficacité énergétique.

Selon le fabricant De Dietrich, avec une PAC géothermique « vous pouvez réaliser jusqu’à 80 % d’économie d’énergie ». C’est non négligeable quand on sait que la facture moyenne de chauffage en France est portée à 1 661 €, d’après l’Ademe

Une installation qui nécessite des travaux

Le chauffage par géothermie induit d’importants travaux. Cela implique d’installer des capteurs dans le sol. On distingue deux types de captage : 

  • Le captage horizontal : les capteurs sont enterrés entre 0,6 et 1,2 mètre sous la terre et de manière horizontale dans le sol. Pour avoir recours à cette solution, le jardin doit être 1,5 fois à 2 fois supérieur en taille à la surface à chauffer. 
  • Le captage vertical : les capteurs sont installés 50 et 250 mètres sous le sol. Plus l’on creuse, plus le sol est chaud. Cette solution est à privilégier si vous avez un petit jardin. 

Avant de vous lancer dans le chantier, quelques formalités apparaissent comme obligatoires. Pour installer une pompe à chaleur géothermique, il faudra effectuer une déclaration préalable de travaux en mairie. En outre, pour tout forage supérieur à 10 mètres, vous devrez également obtenir une autorisation de la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement). Vous pouvez demander de l’aide à l’artisan à qui vous faites appel pour faciliter les démarches. 

Bon à savoir :

Si vous n’avez pas de jardin, il ne sera pas possible de bénéficier d’un chauffage géothermique. Il faudra vous tourner vers un système de chauffage écologique alternatif comme une chaudière biomasse, une PAC air / eau, par exemple.

La PAC géothermique : un coût élevé

Selon l’Ademe, le prix d'une pompe à chaleur géothermique varie entre 20 000 € et 40 000 €. Malgré les économies d’énergie attendues, cela représente un investissement pour un ménage. 

Afin de réduire le montant de l’achat et de la pose, vous pouvez disposer d’aides à la rénovation énergétique. Certaines sont ouvertes à tous, sans condition de revenus. C’est par exemple le cas de la Prime Énergie ou de MaPrimeRénov’. Attention, pour pouvoir demander ces subventions, il faudra faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). 

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux de rénovation énergétique avec votre chèque énergie. Cette aide peut aussi vous permettre de réduire vos factures d’électricité ou de gaz.

Sommaire