Prix spot de l’électricité : le fonctionnement du marché de gros

La crise énergétique actuelle invite les ménages à s’intéresser davantage au fonctionnement du marché boursier électrique, l’Epex spot. Parmi les termes qui reviennent régulièrement, on trouve l’expression « prix spot de l’électricité ». Que sont les prix spot de l’électricité ? Comment sont-ils déterminés ? Alpiq fait le point.

Prix spot électricité : définition

Selon la définition de RTE, « Les prix spot sont les prix établis sur le marché de l'électricité par les bourses le jour J pour le lendemain ». On parle aussi de marché « day-ahead »,à savoir la veille pour le lendemain, en anglais. 

En cela, il s’oppose aux produits à terme, des contrats d’achat d’électricité fixé de plusieurs jours à plusieurs mois à l’avance.

Comment fonctionne le marché spot ?

Pour bien comprendre la manière dont fonctionne le marché spot, il faut s’intéresser de plus près aux spécificités du produit. En effet, l’électricité n’est pas un bien comme un autre. 

Pourquoi négocier le prix de l’électricité du jour au lendemain ? 

L’électricité est un produit qui se stocke très mal à grande échelle. Il faut donc faire coïncider la production et la consommation au même moment. S’il est possible d’anticiper la consommation d’une année à l’autre de manière globale, il est impossible de prévoir avec précision les besoins exacts des consommateurs. 

En effet, d’un jour à l’autre la consommation peut varier, notamment du fait du climat. Lorsque le mercure descend très bas, la demande en énergie nationale est dopée par le recours au chauffage électrique. À l’inverse, l’été, par temps de canicule, la consommation est également plus soutenue du fait de l’usage de la climatisation. 

Epex spot : la bourse de l’électricité

Le marché spot d’électricité fonctionne selon le principe de la bourse. Les vendeurs et des acheteurs effectuent des transactions en proposant un prix du MWh pour chaque tranche horaire du lendemain. Ce marché est régi par Epex Spot, la bourse de l’électricité en Europe. Sur cette place de marché, des échanges peuvent s’effectuer au niveau européen. En effet, des interconnexions sur les réseaux de transport permettent aux pays de l’Union européenne d’échanger de l’électricité. 


Comme le rappelle la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), « L’échéance journalière est complétée par une plateforme à l’échéance infrajournalière appelée « XBID », qui permet d’échanger de l’énergie entre pays jusqu’à une heure avant le début de l’heure de livraison ». Cela permet d’ajuster toujours plus l’offre et la demande.

Quel est le prix du MWh d’électricité sur le marché spot ?

Sur le marché spot, le prix du MWh d’électricité évolue tous les jours toutes les heures. Par exemple, le lundi 3 octobre 2022 , à midi, il était porté à 306,02 € contre 270,19 € le lendemain à la même heure. À titre de comparaison, à la même époque l’an dernier, il s’échangeait à 169,42 € (le 4 octobre 2021 à midi).

Bon à savoir

Pour connaître les données des prix spots de l’électricité en temps réel sur les marchés de gros européens, vous pouvez utiliser la plateforme en ligne éCO2mix de RTE. Son utilisation est gratuite et sans inscription. 

Le « Merit Order » : la fixation des prix sur les marchés de gros

Le prix de l’électricité sur les marchés de gros dépend du « merit order ». Ce mécanisme permet d’appeler les centrales de production d’électricité selon leur coût marginal. 

Ce coût marginal dépend de :

  • Le coût du combustible, comme le gaz, le fioul, ou le charbon pour les centrales thermique ou l’uranium pour le nucléaire. Il est inexistant pour les énergies renouvelables (sauf dans le cas des centrales biomasses).
  • Le cours du CO2 ;
  • Les frais de maintenance et d’entretien des unités de production.

Le prix du kWh est fixé selon la dernière unité appelée, toutes les demi-heures. Pour réduire, les coûts, on appelle en priorité le parc d’énergies renouvelables, puis les centrales nucléaires, puis les centrales thermiques à flammes.

Bon à savoir

En raison de la guerre en Ukraine, le prix du gaz a fortement augmenté. Or, les dernières centrales appelées sont souvent celles à gaz sur les marchés de gros. C’est parce que le prix de l’électricité est lié à celui du gaz que le prix spot a subi une forte inflation.

Quel est l’impact du marché de gros sur la facture d’électricité ?

Pour fournir de l’électricité aux ménages, les fournisseurs ont plusieurs choix : 

  • Vendre l’électricité qu’ils produisent ;
  • Acheter de l’électricité via l’ARENH (Accès régulé à l’énergie nucléaire historique) ;
  • Acheter de l’électricité sur les marchés de gros. 

Écrêtement de l’ARENH et recours au marché 

L’ARENH permet aux fournisseurs alternatifs d’acheter de l’électricité nucléaire auprès d’EDF. En effet, le fournisseur historique est obligé de vendre jusqu’à 100 TWh d’électricité nucléaire à ses concurrents chaque année à un prix fixé par l’État.

Ce prix est porté à 42 € par MWh. Si les fournisseurs demandent moins de 100 TWh d’ARENH en totalité, alors ils reçoivent chacun 100% de leur besoin. En revanche, lorsque la demande d’ARENH dépasse les 100 TWh, on procède à un écrêtement. L’an dernier, chaque fournisseur a reçu 62,37%. Les fournisseurs sont alors obligés de passer par le marché de gros où les prix sont souvent plus chers. De ce fait, le prix de l’électricité pour le consommateur final augmente.

À noter

Cette année, en raison de la crise énergétique, le gouvernement avait ajouté 20 TWh d’ARENH supplémentaires pour éviter le recours aux marchés européens.

Comment va évoluer le prix de l'électricité en 2023 ?

Difficile de savoir quel va être l’évolution du prix spot de l’électricité l’an prochain. Le marché étant soumis à une forte volatilité et le faisant face à un contexte exceptionnel, les prix de l’électricité devraient grimper. « Sur le marché à terme, les prix restent très élevés. « Le produit annuel 2023 […] est directement touché par la hausse des prix du 1er trimestre 2023 et est passé de 289,5 €/MWh à 458,5 €/MWh (+ 58 %) entre le 13 juin et le 8 juillet 2022 » explique la CRE. 

Toutefois, pour éviter une trop forte augmentation de la facture d’électricité, les autorités publiques françaises ont décidé de maintenir le bouclier tarifaire. Celui-ci contiendra la hausse des tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité à 15% maximum.

Bon à savoir

En choisissant le bon fournisseur d’énergie, vous pouvez mieux maîtriser votre facture d’électricité. Chez Alpiq, par exemple, nous garantissons un prix du kWh HT inférieur au tarif bleu d’EDF.

Sommaire