Tout savoir sur l’éligibilité au chèque énergie en 2022

Le chèque énergie est une aide financière mise en place par le gouvernement pour aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie, mais aussi à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Le chèque énergie est calculé en fonction du revenu fiscal de référence et de la composition du foyer. Mais pour faire face aux augmentations du gaz naturel et de l’électricité, un chèque énergie complémentaire a été décidé par le gouvernement et annoncé le 14 septembre 2022. Qui est éligible au chèque énergie ? Comment le demander ? Alpiq fait le point.

Qu’est ce que le chèque énergie ? A qui est-il destiné ?

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Lancé en 2018, pour remplacer les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité, il permet de lutter contre la précarité énergétique. Il peut servir à : 

  • payer les factures énergétiques domestiques. (électricité, gaz, fioul, bois, etc.). Pour ce faire, il peut être envoyé directement au fournisseur d’énergie, comme Alpiq.
  • financer certains travaux de rénovation énergétique réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Un moyen d’encourager les foyers à effectuer de telles interventions, qui permettent de faire des économies d’énergie. 

Le montant du chèque énergie est compris entre 48 et 277€. Il a été envoyé par voie postale dès le début du mois d’avril 2022 à 5,8 millions de ménages. Le chèque énergie 2022 peut être utilisé jusqu’au 31 mars 2023. La date de validité doit être inscrite dessus.

À noter

Plusieurs autres dispositifs d’aide encouragent les travaux d’économie d’énergie, comme la prime CEE (Certificats d’économies d’énergie), l’Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ou des aides de l’Anah (Agence de l’habitat).

Qui peut obtenir le chèque énergie ? 

Ce sont les conditions de ressources du foyer qui vont conditionner l’attribution du chèque énergie. Le montant est calculé en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) annuel mais aussi du nombre de personnes composant le foyer. Pour en bénéficier, le RFR par unité de consommation doit être inférieur à 10 800€.

Un simulateur a été mis en place sur le site internet du ministère de la Transition écologique propose de vérifier son éligibilité au chèque énergie 2022, en renseignant son numéro fiscal.

Bon à savoir

Depuis 2021, les personnes vivant dans certains établissements, comme les EHPAD et maisons de retraite, peuvent également payer leurs factures avec.

Comment obtenir ce chèque énergie ?

Aucune démarche n’est à effectuer pour pouvoir bénéficier du chèque énergie. Ce sont les services fiscaux qui identifient les ménages bénéficiaires. Les autorités publiques s’occupent d’envoyer le chèque, une fois par an.

Si vous n’avez pas reçu le chèque énergie alors que vous y êtes éligible, il est possible de remplir un formulaire de réclamation en ligne avec, comme objet : « Contestation - Non réception ». Il est également possible de joindre un numéro vert au 0 805 204 805 et d’échanger avec un conseiller, du lundi au vendredi de 8h à 20h.

Un chèque énergie complémentaire à l’hiver 2022

Mercredi 14 septembre 2022, le gouvernement, et notamment la Première ministre Élisabeth Borne, a fait des annonces concernant les prix de l’énergie et l’aide aux ménages français. Que retenir de ces annonces ? 

un contexte de hausse des prix de l’énergie 

C’est tout d’abord le maintien du bouclier tarifaire qui a été annoncé pour l’année 2023. Il concerne les particuliers, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes.

Reste que les tarifs réglementés de l’électricité et du gaz devraient tout de même augmenter. Le gouvernement s’est engagé à limiter cette hausse à 15% pour le gaz en janvier 2023 et à 15% pour l’électricité en février 2023. Selon Élisabeth Borne, la hausse moyenne sera de 25€ par mois pour les ménages se chauffant au gaz et 20€ par mois pour ceux se chauffant à l’électricité.

Concernant les coupures d’électricité évoquées depuis plusieurs semaines, la Première ministre a expliqué : « dans les scénarios les plus probables, si chacun prend ses responsabilités et fait preuve de la sobriété nécessaire, il n'y aura pas de coupure ». Un scénario envisageable si la consommation d’énergie baisse de 10% par rapport à celle de l’année dernière.

Chèque énergie complémentaire : 12 millions de ménages éligibles

Mais bien que le gouvernement absorbe une partie des hausses et tente de limiter leur impact sur le pouvoir d’achat des ménages, celles-ci vont tout de même peser sur le portefeuille des Français. C’est pourquoi le gouvernement a annoncé la mise en place d’une autre aide. Un chèque énergie supplémentaire qui doit être distribué aux ménages les plus modestes. Cette fois, il sera envoyé à la fin de l’année 2022. Sont concernés : les 40% de Français les plus modestes, soit 12 millions de ménages.

Comme le chèque énergie classique, ce dispositif exceptionnel sera calculé en fonction des revenus du ménage. Mais son montant sera compris entre 100 € et 200 €. Lors de son allocution, Élisabeth Borne a précisé : « Par exemple, une mère seule avec deux enfants qui gagne le Smic touchera un chèque de 200 €. Et un couple de travailleurs avec un revenu cumulé de 3 000€ net par mois avec deux enfants bénéficiera d’une aide de 100 € ». D’autres précisions doivent être apportées, notamment sur le barème qui permettra à tous les Français de vérifier leur éligibilité.

Ce coup de pouce supplémentaire représente pour le gouvernement environ 1,8 milliard d’euros.

À noter

le ministre des Comptes publics Gabriel Attal a ajouté qu’une aide sera versée à 1,4 million de foyers avec un chauffage au fioul, soit la moitié des ménages qui utilisent ce combustible. D’un montant de 100 € à 200 €, elle devrait être versée dès le mois de novembre 2022 et sera cumulable avec le chèque énergie.

Sommaire