Augmentation du prix de l’électricité : + 4 % en Février 2022

Les tarifs réglementés d’électricité ont de nouveau augmenté depuis le 1er février 2022.
La dernière augmentation du prix de l’électricité datait du 1er Août, 0,48 % TTC pour les clients particuliers. Alpiq vous explique tout.

Nouvelle hausse de 4 % du prix de l’électricité au 1er février 2022

Dans un contexte de flambée exceptionnelle des prix de gros sur le marché de l’électricité, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a proposé aux ministres de l’énergie et de l’économie une augmentation de + 44,5 % HT (soit 35,4 % TTC) du prix de l’électricité pour les clients particuliers à partir du 1er février 2022. Cette proposition est la conséquence directe de la forte augmentation du prix du gaz (et du CO2) et de la disponibilité limitée du parc nucléaire français cet hiver.

Mais en vertu de la loi de finances 2022, les pouvoirs publics ont refusé la proposition de la CRE et ont plafonné la hausse du prix de l’électricité à 4 % TTC en moyenne. Concrètement, cette augmentation correspond donc à une hausse de 38 € TTC annuels sur la facture d’électricité des ménages français. L’augmentation aurait été de 330 € si le gouvernement n’avait pas pris de mesure particulière et accepté la proposition de la CRE.

Ce bouclier tarifaire a pu être mis en place grâce notamment à deux éléments essentiels :

  • Une baisse, à son seuil minimal, de la Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE), ramenée à 1 €/MWh pour les clients particuliers ;
  • Une hausse du volume d’électricité issue du parc nucléaire et vendue à bas coût par EDF à ses concurrents : les fournisseurs alternatifs, qui peuvent ainsi répercuter cet avantage sur le prix pratiqué au consommateur final.

Nouvelle hausse de 0,48 % du prix de l’électricité au 1er août 2021

Au 1er août 2021, les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE), aussi appelés « tarifs bleus d’EDF », devraient à nouveau augmenter à hauteur de + 0,47 % TTC en moyenne (+ 1,05 % HT, soit + 1,34 €/MWh). L’augmentation se décompose ainsi : 

  • + 0,48 % TTC pour les clients particuliers (soit + 1,08 % HT ou + 1,37 MWh) ;
  • + 0,38 % pour les clients professionnels (soit + 0,84 % HT ou + 1,10 MWh).

Cette hausse représente une augmentation d’environ 4 €/an sur la facture d’un client particulier et d’environ 6 €/an pour un client professionnel.

Retrouvez notre nouvelle grille tarifaire : grille tarifaire actualisée

image description
Bon à savoir

Les tarifs bleus d’EDF s’adressent aux clients particuliers et à certains professionnels dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA.

Pourquoi le prix de l’électricité augmente-t-il au 1er août 2021 ?

La hausse du prix de l’électricité au 1er août 2021 s’explique pour trois raisons principales : 

  • Compenser l’augmentation du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité suite à l’entrée en vigueur du TURPE 6 au 1er août 2021 (ce qui représente une hausse de 0,33 % TTC sur les TRVE) ;
  • Prendre en compte la hausse de la contrepartie financière reçue par les différents fournisseurs d’électricité concernant la gestion des clients pour le compte du gestionnaire du réseau (Enedis) (ce qui représente une baisse de 0,07 % TTC sur les TRVE) ;
  • Remettre à jour la composante de rattrapage des montants qui n’ont pas encore été couverts en 2019 pour le solder en 2 ans comme la CRE l’avait annoncé (ce qui représente une hausse de 0,21 % TTC sur les TRVE).
Le saviez-vous ?

Le TURPE 6 vient remplacer l’ancien TURPE et intègre désormais dans son coût global les différents investissements d’Enedis en matière d’énergies renouvelables et notamment le financement des nouveaux raccordements liés à l’installation de site de production d’énergie renouvelable ou encore les coûts de R&D.

Première hausse de 1,6 % du prix de l’électricité en février 2021

En 2021, la CRE propose aux ministres de l’énergie et de l’économie une nouvelle hausse du prix de l’électricité. Cette augmentation s’élève en moyenne à + 2,17 % HT, soit 2,71 € / MWh ou + 1,74 % TTC et se décompose ainsi : 

  • Pour les clients particuliers : + 1,61 % TTC, soit + 1,93 % HT ou 2,42 € / MWh ;
  • Pour les clients professionnels : + 2,61 % TTC, soit + 3,23 % HT ou 4,02 € / MWh.
Bon à savoir

Chez Alpiq, nous vous proposons un prix de l’électricité HT avec une remise de 4 % par rapport au tarif réglementé de vente. Concrètement, même en cas de hausse du prix de l’électricité, vous avez la garantie de toujours payer votre électricité moins chère que le tarif bleu d’EDF

Comment est calculée l’augmentation du prix de l’électricité ?

En France, conformément à l’article L.337-6 du code de l’énergie, les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) sont proposés par la CRE selon la méthodologie appelée « par empilement des coûts ». Pour définir la hausse du prix de l’électricité du 1er février 2021, la CRE a pris en compte la situation de crise sanitaire que le pays traverse actuellement et a souhaité minimiser l’impact des évolutions tarifaires sur les consommateurs.

Avant de faire sa proposition d’augmentation aux ministres de l’énergie et de l’économie, la CRE a également auditionné un certain nombre d’acteurs sur le marché : 

  • Les associations de consommateurs ; 
  • Les fournisseurs alternatifs ; 
  • Les fournisseurs historiques (EDF et les entreprises locales de distribution -ELD-) ; 
  • La DGEC (Direction générale de l’énergie et du climat) et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Pourquoi le prix de l’électricité a-t-il augmenté au 1er février 2021 ?

Selon la délibération n°2021-08 de la CRE du 14 janvier 2021 portant proposition des tarifs réglementés de vente d’électricité, la hausse du prix de l’électricité en février 2021 est liée à 4 éléments distinctifs : 

  • La hausse du coût de l’approvisionnement en électricité et en garanties de capacité à hauteur de + 0,7 % TTC, et ce, hors écrêtement de l’accès régulé à l’énergie nucléaire historique « ARENH » ;
  • L’augmentation du coût du complément d’approvisionnement en énergie et en garanties de capacité suite à l’écrêtement de l’AREHN à hauteur de + 0,6 % TTC ;
  • L’évolution des coûts de commercialisation d’EDF liée à la crise sanitaire : soit - 0,2 % TTC pour les clients particuliers et + 0,9 % TTC pour les clients professionnels ; 
  • Le rattrapage du décalage entre les tarifs et les coûts sur les années 2019 et 2020 lié à la crise sanitaire et à la hausse des impayés.
Le saviez-vous ?

Depuis le 1er juillet 2011, et pour une durée de 15 ans, l’ARENH permet à tous les fournisseurs alternatifs sur le marché de l’énergie, d’accéder à l’électricité produite par les centrales nucléaires du fournisseur historique EDF à un prix régulé. Les volumes d’ARENH souscrits par ces derniers ne doit pas excéder 100 TWh sur une année, ce qui représente environ 25 % de la production totale du parc nucléaire historique.

Sommaire