Comment tester un disjoncteur ?

Votre disjoncteur saute régulièrement et vous ne savez pas pourquoi ? Les causes peuvent être diverses et variées mais pour identifier le problème, il est souvent nécessaire de tester votre disjoncteur. Quelles sont les étapes pour vérifier si votre disjoncteur fonctionne correctement ? Réponse.

Comment fonctionne un disjoncteur ?

Un disjoncteur a pour rôle de protéger le circuit électrique de votre logement en cas de courts-circuits ou de surcharge

Concrètement, un disjoncteur est composé :

  • D’une bobine de détection magnétique ;
  • D’une bilame de détection thermique ;
  • D’une chambre de coupure de l’arc électrique ;
  • De contacts (Neutre ou Phase).

Le disjoncteur protège le circuit électrique contre les courts-circuits grâce à la bobine électromagnétique qui provoque l’abaissement de la manette du disjoncteur en position « OFF », ce qui a pour effet de couper l’alimentation du circuit.

Pour protéger le circuit contre les surcharges, c’est la bilame qui intervient : les deux lames se dilatent sous l’effet de la chaleur ce qui provoque la coupure électrique.

Il existe 3 types de disjoncteurs différents : 

  • Le disjoncteur général : qui se trouve généralement à côté du compteur électrique ;
  • Le disjoncteur divisionnaire : il vient en complément d’un interrupteur différentiel et il protège les équipements spécifiques à certains circuits ;
  • Le disjoncteur différentiel : placé au niveau du tableau électrique, il joue à la fois le rôle du disjoncteur divisionnaire et de l’interrupteur différentiel. En cas de fuite de courant par exemple, il est capable de couper uniquement le circuit concerné par la fuite.

Pourquoi mon disjoncteur saute ?

Lorsque le disjoncteur « saute » (on dit communément que « les plombs ont sauté »), cela signifie que le disjoncteur a coupé le courant dans le circuit à cause d’un problème électrique

Plusieurs causes peuvent expliquer une coupure de courant et notamment si : 

  • L’un de vos appareils électriques est défaillant, cela provoque alors un court-circuit. Il faudra dans un premier temps identifier l’appareil défectueux et le faire réparer ou le remplacer ;
  • Vous n’avez pas souscrit la bonne puissance au compteur par rapport à vos besoins en électricité. Dans ce cas, il suffit de changer la puissance souscrite ;
  • Vous avez branché trop d’appareils électriques en simultané et que cela a provoqué une surcharge électrique. Dans cette situation, il vous suffit de débrancher un ou plusieurs équipements ;
  • Vous avez un souci d’humidité ou un défaut de terre.

Le problème peut être passager, dans le cas d’une surcharge ponctuelle par exemple. Dans cette situation, il suffit généralement de réarmer le disjoncteur pour que l’électricité revienne dans le logement et d’utiliser moins d’équipements électriques en même temps. 

Mais le problème peut persister et il est possible que vous ne puissiez même pas réarmer votre disjoncteur. Dans une telle situation, il est inévitable de faire tester votre disjoncteur pour identifier la source du problème et pouvoir le corriger.

Le saviez-vous ?

Le changement de puissance souscrite au compteur est une prestation payante, facturée par le gestionnaire du réseau Enedis. Et plus la puissance est importante, plus le prix de votre abonnement est élevé. Si vous voulez réduire le montant de votre facture d’électricité, souscrivez une offre d’électricité moins chère ! Chez Alpiq par exemple, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif bleu d’EDF.

Contrôler visuellement le disjoncteur

Dans un premier temps, lorsque vous suspectez que votre disjoncteur est défectueux, vous pouvez réaliser un contrôle visuel de l’appareil. Pour cela, coupez le courant du disjoncteur général et ouvrez le tableau électrique. Si vous constatez des traces noires, un fil desserré ou une anomalie quelconque, n’y touchez pas vous-même et faites appel rapidement à un électricien.

Faire appel à un professionnel électricien

Si votre disjoncteur ne cesse de sauter, c’est très certainement que l’installation électrique de votre logement (ou le disjoncteur lui-même) présente un défaut. Pour déterminer la cause du problème, faites appel à un électricien qualifié

Celui-ci pourra alors tester votre disjoncteur à l’aide d’un tournevis isolé (qui ne conduit pas le courant électrique) et d’un multimètre qui lui permettra de vérifier que le courant passe à travers le disjoncteur et mesurer la tension au niveau des bornes. 

Concrètement, l’électricien suit différentes étapes afin de tester votre disjoncteur : 

  1. Il vérifie que le disjoncteur est branché correctement (au bon endroit et dans le bon sens) ;
  2. Il coupe l’alimentation au niveau du disjoncteur et il s’assure que les différentes connexions sont bien serrées à l’aide du tournevis isolé. Il vérifie ensuite le serrage au niveau des fils électriques ;
  3. Il s’assure que tous les fils électriques sont en bon état ;
  4. Il teste ensuite ce qu’on appelle la continuité entre les contacts Phase et Neutre grâce au multimètre ;
  5. Enfin, il termine par vérifier les niveaux de tension. Pour cela, il doit remettre l’alimentation en marche. Cette étape lui permet de déterminer si le problème se situe en amont du disjoncteur ou si c’est le disjoncteur lui-même qui est défaillant.
Sommaire