Comment choisir des équipements éco-responsables pour la maison ?

Pour préserver l’environnement et réduire le montant de vos factures d’énergie, il est essentiel de choisir des équipements peu énergivores. Éclairage, chauffage, électroménager et robinetterie : comment choisir les bons matériels pour mieux consommer ? Alpiq fait le point avec vous.

Le choix de l’éclairage

Pour éclairer les pièces de votre logement vous avez aujourd’hui le choix entre deux types d’ampoules. Selon les besoins d’éclairage que vous avez dans chaque pièce de votre logement, optez pour : 

  • Les LBC (lampes basse consommation) ou LFC (lampes fluocompactes) : elles consomment peu d’électricité et durent environ 8000 heures. Elles sont moins chères que les LED mais également moins efficaces. Elles sont plutôt adaptées à un éclairage intérieur et s’allument progressivement (elles s’adaptent donc plus particulièrement à des pièces qui restent longtemps allumées) ;
  • Les LED (diodes électroluminescentes) : tout comme les LBC, elles consomment peu d’électricité et ont une durée de vie élevée (jusqu’à 40 000 heures), ce qui compense la différence de prix avec les LBC. Elles s’utilisent aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur et s’allument de manière instantanée. Elles supportent très bien les allumages répétés.

Si les anciennes lampes à incandescence se choisissaient en fonction des watts, dans le cas des LBC et LED, la quantité de lumière produite n’est plus directement proportionnelle à la puissance. Pour choisir vos ampoules LBC ou LED, fiez-vous davantage au lumens. Par exemple, pour un éclairage équivalent, une ampoule LBC ou LED dont le flux lumineux s’élève à 440 lumens équivaut à une puissance de 40 watts pour une lampe à incandescence.

Pensez également à vérifier l’étiquette énergie des ampoules que vous achetez afin de choisir le produit le plus efficace sur l’aspect énergétique. L’étiquette énergie des ampoules a été révisée au 1er septembre 2021 (au 1er mars pour d’autres catégories d’équipements). Les classes énergétiques ne sont plus réparties entre les notations A+++ à E, elles sont désormais notées de A à G. Cette nouvelle étiquette améliore la visibilité des consommateurs sur les performances énergétiques des équipements et leur permet de choisir les moins énergivores. Ces derniers devraient pouvoir, à terme, économiser en moyenne 150 €/an selon la Commission européenne.

Le saviez-vous ? 

Le Gouvernement français met en place un certain nombre de mesures afin d’accompagner la transition énergétique du pays. À ce titre, le programme France Relance va permettre de subventionner des projets de rénovation énergétique dans l’univers du sport en modernisant les équipements sportifs tels que les gymnases, les piscines, les salles spécialisées dédiées à des cours de fitness ou de yoga, etc.

Le choix du chauffage

Le chauffage représente 66 % des consommations en énergie d’un ménage ? Le choix de vos équipements pour chauffer votre logement est donc primordial. 

Au-delà d’adopter les bons réflexes : choisir la bonne température selon les pièces, baissez le chauffage en votre absence, bien isoler votre maison ou appartement… Il est essentiel de vous équiper d’appareils adéquats et en bon état de marche. 

Ainsi, selon votre situation, vos besoins, et bien entendu votre budget, vous avez la possibilité de : 

  • Choisir le mode de chauffage le mieux adapté à vos habitudes (chauffage au bois, chauffage au gaz, chauffage au fioul, chauffage électrique économique, chauffage solaire, etc.) ;
  • Installer un système de régulation et de programmation de la température afin de mieux maîtriser votre consommation d’énergie selon vos habitudes ;
  • Compléter votre installation de chauffage central avec par exemple un chauffage au bois d’appoint ou encore une pompe à chaleur (associée à une chaudière), voire un chauffe-eau solaire ;
  • Si votre chaudière date de plus de 15 ans, pensez à la remplacer par une chaudière moderne, à haut rendement énergétique ;
  • Changez vos radiateurs électriques si ces derniers sont trop anciens ou trop peu efficaces, etc.
Bon à savoir

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, et notamment si vous souhaitez investir dans des équipements moins énergivores, les services publics mettent à la disposition des particuliers un certain nombre d’aides financières visant à les inciter à renouveler leurs équipements. Prime énergie, certificats d’économies d’énergie (CEE), éco prêt à taux zéro : pensez à vous renseigner sur les critères d’éligibilité.

L’électroménager

Pour adopter une consommation d’énergie plus durable, il est important que votre logement soit équipé d’appareils performants sur l’aspect énergétique. Pour cela c’est très simple, il vous suffit de remplacer vos équipements les plus anciens et les plus énergétivores par des appareils modernes et performants. Pour y parvenir, fiez-vous à l’étiquette énergie lors de votre achat. 

Depuis le 1er mars 2021, l’étiquette énergie a évolué pour certaines catégories de produits (lave-vaisselle, lave-linge et lave-linge séchants, téléviseurs et écrans, réfrigérateurs et congélateurs) afin d’offrir plus de transparence aux consommateurs lors de l’achat de leur électroménager. Désormais, les équipements sont notés de A à G, A étant la note qui indique la meilleure performance énergétique.

Bon à savoir

Avec cette nouvelle étiquette énergétique, la classe A est très exigeante et sera plus difficile à atteindre. À titre d’exemple, un appareil anciennement classé A+++ peut être classé en C depuis le 1er mars 2021.

Limiter sa consommation d’eau

Pour rendre votre logement le plus écoresponsable possible, au-delà d’être plus économe en matière de chauffage et d’éclairage, vous pouvez également limiter votre consommation d’eau. Saviez-vous que selon l’ADEME (l'Agence de la transition écologique), un Français consomme en moyenne 143 litres d’eau par jour (93 % de cette eau sont utilisés pour l’hygiène corporelle, la lessive, la vaisselle, les sanitaires et l’entretien du logement et 7 % pour la boisson et la préparation des repas).

Pour parvenir à réduire votre consommation d’eau, vous pouvez tout d’abord investir dans des systèmes de régulation de jet comme un mousseur, un aérateur, un économiseur d’eau ou encore un réducteur de débit. En injectant de minuscules bulles d’air dans l’eau qui coule de votre robinet, un mousseur vous permet de réduire le débit d’eau de 30 à 50 % sans diminuer la pression. De même, équipez votre douche d’une douchette économe qui limite le débit de sortie d’eau, cela vous permettra de réaliser ainsi jusqu’à 75 % d’économies.

Soyez également très attentifs aux fuites d’eau et notamment au niveau de vos robinets et chasses d’eau. Pour cela, il n’existe pas d’équipement spécifique, vous devez vous fiez aux chiffres indiqués sur votre compteur d’eau et identifier les anomalies. 

Le saviez-vous ?

Un robinet qui fuit consomme jusqu’à 120 litres d’eau par jour en moyenne tandis qu’une chasse d’eau qui fuit en consomme près de 600 litres par jour.

Sommaire