Les 4 bons gestes à adopter avant de rallumer son chauffage

Vous avez décidé d’attendre avant de rallumer votre chauffage afin de réduire le montant de votre facture d’énergie et baisser votre empreinte carbone ? Retrouvez tous nos conseils pour y parvenir dans cet article dédié.

Réaliser des travaux d’isolation dans votre logement

Selon l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), dans un logement mal isolé chauffé à 20°C (une maison humide avec des infiltrations d’air), la température des murs peut descendre jusqu’à 14°C et votre ressenti ne pas dépasser les 17°C ; tandis que dans un logement bien isolé, la température des parois ne descend pas au-dessous des 19°C et votre ressenti est de 19,5°C. 

De plus, un logement mal isolé provoque de grandes déperditions de chaleur : 

  • 25 à 30 % au niveau de votre toiture ;
  • 20 à 25 % au niveau des murs ;
  • 10 à 15 % au niveau des fenêtres ;
  • 7 à 10 % au niveau de vos planchers bas, etc.

Il est donc essentiel d’améliorer l’isolation thermique de votre logement pour non seulement gagner en confort, mais aussi limiter les pertes de chaleur et donc votre consommation d’énergie. 

Pour se faire, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • L’isolation de la toiture est particulièrement rentable car l’air chaud, plus léger, a tendance à se loger en grande partie sous votre toiture ;
  • L’isolation des murs : par l’extérieur ou par l’intérieur, peu importe la technique qui s’adapte le mieux aux caractéristiques de votre maison ;
  • L’isolation des fenêtres : posez des volets si vous n’en avez pas ou passez du double vitrage au double vitrage renforcé (VIR), voire au triple vitrage ;
  • L’isolation de vos sols : peut s’effectuer par le dessus, par le dessous ou entre les différents éléments du plancher bas selon la configuration de votre logement ;
  • L’isolation de votre garage est souvent sous-estimée et pourtant, s’il est collé à votre logement, un garage mal isolé peut amener du froid à l’intérieur de votre maison ; 
  • La suppression des ponts thermiques, c’est-à-dire des zones de faiblesse dans votre isolation (principalement aux jonctions entre les murs et le toit, entre les murs et les menuiseries ou encore entre les murs et le plancher…). Le froid provenant de l’extérieur est transmis plus rapidement à l’intérieur du logement à cause des ponts thermiques. De plus, la vapeur d’eau a tendance à se condenser dans les ponts thermiques, provoquant l’apparition de taches noires et/ou de moisissures ;
  • L’installation d’un système de ventilation efficace qui permet d’évacuer l’humidité contenue à l’intérieur de votre logement, etc.

Faites entretenir votre système de chauffage

Avant de rallumer votre chauffage, n’oubliez pas qu’il est essentiel de bien faire entretenir votre système de chauffage. Anticipez la période à laquelle vous allez commencer à chauffer votre logement pour pouvoir réaliser les entretiens nécessaires.

Pour rappel, si votre logement est chauffé au gaz et équipé d’une chaudière, il est obligatoire de la faire entretenir au minimum une fois par an par un professionnel qualifié.

Pensez également au ramonage de votre système de chauffage : 

  • Si vous êtes équipé d’une chaudière de type B, c’est-à-dire, raccordée à un conduit d’évacuation des produits de combustion : le ramonage est obligatoire ;
  • Si vous disposez d’un système de chauffage au fioul et au gaz : le ramonage du conduit de fumée est obligatoire au moins une fois par an ;

Si vous vous chauffez au bois (insert, poêle, chaudière, foyer fermé) : vous devez faire ramoner votre cheminée au minimum une fois par an, et deux fois par an dans le cas où votre appareil consomme plus de 10 stères à l’année.

Bon à savoir

Le ramonage d’une chaudière à gaz « étanche », de type chaudière à ventouse, n’est pas obligatoire. En revanche, lors de la visite annuelle, le professionnel doit s’assurer de l’étanchéité du conduit et nettoyer le conduit de raccordement.

Aérez pour évacuer l’humidité

Même lorsque les températures commencent à baisser, il est essentiel d’aérer son logement 5 à 10 minutes par jour, ne serait-ce que pour évacuer l’humidité. Savez-vous qu’un air trop humide au sein de votre maison entraîne une sensation de froid et d’inconfort ? Pour vous sentir bien chez vous, le taux d’humidité doit être compris entre 40 et 60 %.

Et pour conserver au maximum la chaleur à l’intérieur de votre logement tout en l’aérant quotidiennement, pensez simplement à aérer au moment le plus chaud et le plus sec de la journée.

Bon à savoir

Réduire le taux d’humidité dans votre logement vous permet de moins vous chauffer sans perdre en confort et de réaliser des économies au quotidien. Si vous voulez réduire davantage votre facture d’énergie, souscrivez une offre d’électricité moins chère. Chez Alpiq par exemple, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Adoptez les bons réflexes

Lorsque les températures commencent à baisser, vous pouvez adopter quelques gestes simples au quotidien pour repousser la date à laquelle rallumer votre chauffage. 

Vous pouvez par exemple : 

  • Vous couvrir davantage : n’hésitez pas à porter des vêtements chauds, un gros pull, des chaussettes épaisses, un plaid ;
  • Utiliser une bouillotte : lorsque vous avez trop froid, faites-vous chauffer une bouillotte et portez-la sur vous pour vous réchauffer ;
  • Boire des boissons chaudes tout au long de la journée : du thé, de l’infusion ou de la soupe par exemple ;
  • Fermer les portes des pièces que vous n’utilisez pas pour éviter le transfert d’air froid vers les pièces où vous vivez la journée ;
  • Calfeutrer vos portes et fenêtres à l’aide de joints spécifiques pour éviter que l’air froid ne circule de l’extérieur vers l’intérieur de votre logement ;
  • Installer des rideaux thermiques : des rideaux épais et occultants conçus spécialement pour limiter le passage d’air froid à l’intérieur ;
  • Poser du film isolant antifroid sur vos vitres afin de limiter les risques de déperdition de chaleur via vos baies vitrées ;
  • Fermer les volets la nuit lorsque les températures sont au plus bas et les ouvrir dès que le soleil tape sur vos baies vitrées : cela permettra de chauffer naturellement les pièces de votre logement qui sont exposées, etc.
Sommaire