L’énergie nucléaire est-elle renouvelable ?

Très controversée, l’énergie nucléaire représente encore une part importante dans le mix énergétique de la France et même au niveau mondial. Qu’est-ce que l’énergie nucléaire ? Est-elle considérée comme une énergie renouvelable ou une énergie fossile ? Alpiq vous éclaire et répond à toutes vos questions.

Est-ce une énergie renouvelable ?

Une énergie renouvelable est une énergie issue d’une source renouvelable, c’est-à-dire, une source inépuisable, capable de se régénérer après avoir été consommée. C’est le cas par exemple des rayonnements du soleil, du vent, de l’eau des rivières et des océans mais aussi de la chaleur de la terre ainsi que de la biomasse. Les principales énergies renouvelables sont donc : 

  • L’énergie solaire (issue des rayonnements du soleil) ;
  • L’énergie éolienne (issue du vent) ;
  • L’énergie hydraulique (issue des courants dans les rivières et les océans) ;
  • L’énergie biomasse (issue de la biomasse liquide comme les biocarburants, la biomasse solide comme le bois et les déchets biologiques ou la biomasse gazeuse comme le biogaz) ;
  • La géothermie (issue de la chaleur de la terre).

Or, l’énergie nucléaire dépend d’un combustible fissile (qui peut subir une fission par absorption de neutrons) : l’uranium, dont le minerai se trouve dans le sous-sol de la Terre, et dont les quantités s’épuisent peut à peu et ne se renouvèlent pas naturellement.

L’énergie nucléaire n’est donc pas considérée comme une énergie renouvelable.

Le saviez-vous ? 

Selon les chiffres publiés par le Ministère de la transition écologique, 2571 TWh d’énergie primaire ont été consommés en France en 2020. 40 % de cette énergie est issue du nucléaire, 12,9 % des énergies renouvelables et 46,4 % des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon).

Est-ce une énergie fossile ?

Les énergies fossiles sont des énergies issues de la méthanisation de matières organiques enfouies dans le sol, formées il y a des millions d’années. Le fait que ces énergies nécessitent autant de temps pour se former implique qu’elles sont par définition limitées et donc non renouvelables. Il s’agit essentiellement du :

  • Charbon, que l’on retrouve dans les roches fossiles ;
  • Pétrole, emprisonné sous forme liquide dans des formations géologiques ;
  • Gaz naturel, présent dans les roches poreuses sous forme gazeuse. 

Les énergies fossiles sont principalement composées de carbone et, à ce titre, leur combustion entraîne l’émission d’une grande quantité de gaz à effet de serre (GES), extrêmement polluants pour la planète. 

Or, l’énergie nucléaire repose sur l’utilisation de l’uranium, très peu carboné, à ce titre, le nucléaire n’est pas considéré comme une énergie fossile.

Cependant, si l’énergie nucléaire est encore aujourd’hui très controversée, c’est qu’elle produit des déchets radioactifs, qui, même s’ils représentent un volume relativement faible, peuvent être une menace pour l’environnement et la santé des populations. 

Comme l’explique l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), les déchets radioactifs contiennent un taux de radioactivité plus élevé que les niveaux que l’on retrouve naturellement dans l’environnement, et à ce titre, ils peuvent représenter un risque pour la santé de ceux qui y sont exposés. 

C’est pour cette raison que la gestion des déchets nucléaires représente un enjeu majeur en matière d’énergie. 

En France, c’est l’ANDRA qui est chargée de stocker et gérer les déchets radioactifs. L’ANDRA est une agence publique indépendante depuis 1991 qui a été placée sous la tutelle des ministères de l’énergie, de l’environnement et de la recherche. Lorsqu’ils sont produits, les déchets radioactifs sont conditionnés dans des colis adaptés, en fonction de leur dangerosité et stockés dans un centre de stockage adapté à chaque déchet afin d’assurer le confinement de leur taux de radioactivité.

Fonctionnement

L’énergie nucléaire peut être exploitée de deux façons : par fission nucléaire, réalisée dans les réacteurs électronucléaires et par fusion de deux noyaux atomiques.

La fusion est une réaction qui a lieu naturellement dans le soleil et qui n’est encore qu’à un stade de recherche. 

La fission, en revanche, permet de produire une grande quantité d’énergie grâce notamment aux réacteurs nucléaires électrogènes. 

Concrètement, la fission nucléaire correspond à la cassure d’un noyau lourd en deux noyaux de taille plus petite. En effet, sous l’effet d’une collision avec un neutron, un atome d’uranium est séparé en deux. Cette réaction est appelée « fission » et elle produit d’autres neutrons qui peuvent provoquer à leur tour une autre fission. Ces réactions en chaîne créent un grand dégagement d’énergie. 

Le réacteur nucléaire permet de contrôler ces réactions en chaîne et de récupérer l’énergie qu’elles libèrent.

L’énergie nucléaire reste la principale source de production d’électricité en France. Selon RTE, 500,1 TWh d’électricité ont été produits en France en 2020. 67,1 % de cette production (soit 335,4 TWh) ont été produits grâce à l’énergie nucléaire. À titre de comparaison, 13 % de cette production est issue de l’énergie hydraulique, 7,9 % de l’éolien, 7,5 % du thermique, 2,5 % du solaire et 1,9 % des bioénergies. 

Bon à savoir

Vous êtes équipé d’un mode de chauffage électrique ? Pour réduire le montant de votre facture d’électricité, souscrivez chez Alpiq et bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Sommaire