Quelle est la consommation électrique d’un ventilateur ?

Lorsque les températures augmentent à l’extérieur, elles ont tendance à grimper rapidement dans votre logement également. Vous envisagez alors peut-être d’investir dans un ventilateur pour vous rafraîchir. Alpiq vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur la consommation électrique d’un ventilateur afin de vous aiguiller dans votre choix.

Comment fonctionne un ventilateur ?

À la différence d’un climatiseur, le ventilateur ne créé pas de froid, il brasse uniquement l’air ambiant à l’aide d’un mouvement mécanique. Il ne permet donc pas de diminuer la température de l’air dans une pièce, en revanche il donne un ressenti de fraîcheur, à condition d’être placé dans la zone de « souffle » de l’appareil. 

Les différents types de ventilateurs

Si vous avez choisi d’investir dans un ventilateur pour vous rafraîchir l’été dans votre logement, différents modèles sont disponibles sur le marché : 

Type de ventilateur

Caractéristiques

Ventilateur sur table (ou sur socle)

-Idéal pour une personne si on le place sur un bureau ou une table

-Dispose d’un débit d’air de 15 m3 environ

Ventilateur sur pied 

-Permet une diffusion de l’air plus large que le ventilateur sur socle

-S’adapte à la ventilation d’une pièce pour plusieurs personnes

-Pied généralement réglable en hauteur

Ventilateur centrifuge (ou colonne)

-Modèle esthétique et discret, idéal pour les petits espaces

-En général, moins performant qu’un modèle de ventilateur à pales

Ventilateur au sol (brasseur d’air)

-Haute puissance : capacité de brasser une grande quantité d’air

-Appareil encombrant qui n’a pas vocation à être déplacé une fois installé

-Prix parfois élevé

Ventilateur de plafond

-L’installation nécessite l’intervention d’un professionnel 

-Brasse l’air de façon homogène dans une pièce

-Souvent volumineux et difficile à stocker lorsqu’il n’est pas (ou plus) fixé au plafond (durant l’hiver par exemple)

-Souvent assez bruyant

Consommation moyenne d’un ventilateur

Il est assez difficile d’évaluer avec précision la consommation électrique moyenne d’un ventilateur. En effet, celle-ci dépend de plusieurs critères : 

  • Le modèle : sur pied, colonne, de plafond, etc. ;
  • La puissance électrique, exprimée en watts ;
  • L’efficacité énergétique, indiquée sur l’étiquette énergie ;
  • La durée d’utilisation : nombre d’heures par jour, période de l’année.

En général, on estime la consommation électrique d’un ventilateur utilisé 12 heures par jour, pendant 6 mois de l’année à 54 kWh en moyenne par an.

Pour obtenir une consommation plus précise, vous pouvez la calculer de cette façon : 

Consommation annuelle (exprimée en kWh) = Puissance du ventilateur (exprimée en watts) / 1000 (car 1 kWh = 1000 watts) x Temps d’utilisation (en heures par jour) x Nombre de jours d’utilisation dans l’année.

Le saviez-vous ?

L’ADEME (Agence de la transition écologique) estime qu’un ventilateur consomme vingt fois moins d’électricité qu’un système de climatisation.

Les critères à prendre en compte au moment de l’achat

Avant de faire votre choix parmi les modèles de ventilateurs disponibles, vous devez vous intéresser à 4 critères essentiels : 

  • L’usage que vous allez en faire : est-ce que vous allez l’utiliser souvent ? Aurez-vous besoin de le déplacer d’une pièce à une autre ? ;
  • La place disponible : avant d’investir dans un ventilateur, vous devez vous assurer que le modèle que vous choisirez ne sera pas trop encombrant une fois installé chez vous ;
  • La puissance : il s’agit d’un critère essentiel, et notamment en matière de consommation électrique, plus le modèle que vous choisissez est puissant, plus il consommera d’électricité ;
  • L’étiquette énergétique : soyez très attentif aux performances énergétiques de votre futur ventilateur. Là encore, faire le bon choix peut vous permettre de réduire le montant de votre facture d’électricité.

Quelques astuces pour diminuer sa consommation électrique

Lorsque les températures grimpent, plusieurs astuces peuvent vous permettre de limiter l’utilisation de votre ventilateur, et donc de réduire votre consommation d’électricité : 

  • Fermez les fenêtres et les volets la journée pour limiter l’exposition au soleil et donc l’augmentation de la température ;
  • Ouvrez les fenêtres la nuit lorsque les températures sont retombées afin de refroidir l’intérieur de votre logement ;
  • Laissez l’air circuler dans votre logement au maximum (ne fermez pas les portes d’une pièce à l’autre) ;
  • Réduisez au maximum l’utilisation de vos appareils électriques, sources de chaleur, pour ne pas faire grimper la température (évitez de faire fonctionner votre four par exemple).
Bon à savoir

Pour faire des économies sur votre facture d’électricité, vous pouvez changer de fournisseur et trouver une offre d’électricité moins chère. Chez Alpiq par exemple, vous payez le prix du kWh d’électricité 10 % moins cher que le tarif bleu d’EDF.

Sommaire