5 conseils pour garder son logement au frais cet été

Quand l’été arrive, les températures augmentent rapidement et peuvent être sources d’inconfort dans votre logement. Il existe des solutions pour préserver au maximum la fraîcheur dans votre intérieur. Alpiq vous donne 5 astuces pour y parvenir.

Ouvrir et fermer les fenêtres au bon moment

L’une des principales sources de chaleur dans votre logement quand l’été arrive et que les températures augmentent provient essentiellement de vos fenêtres. La journée, quand les rayons du soleil tapent sur vos vitres, pensez à fermer vos fenêtres et vos volets (ou vos stores). Si vous n’avez ni volets, ni stores, pensez à installer des rideaux occultants pour limiter le réchauffement de votre intérieur. 

En fin de journée ou en soirée, dès que la température extérieure redevient plus fraîche que la température à l’intérieur de votre logement : ouvrez les fenêtres pour faire circuler l’air au maximum et faire redescendre la température dans votre maison ou votre appartement.

Bien isoler votre logement

Tout comme pour réussir à bien chauffer votre logement l’hiver, l’isolation de votre maison ou appartement est essentiel pour vous protéger de la chaleur l’été. 

Pensez alors à faire réaliser un bilan thermique par un professionnel qualifié. Ce dernier examinera avec attention votre logement et déterminera les travaux d’isolation que vous pourrez réaliser afin d’obtenir un meilleur confort thermique, été comme hiver. 

Pour maintenir votre logement au frais l’été, optez pour : 

  • L’isolation par l’extérieur : qui se révèle efficace en été, mais aussi en hiver ;
  • L’isolation de votre toiture : le toit apporte beaucoup de chaleur l’été, il est donc primordial de bien l’isoler ;
  • L’isolation répartie : qui est intégrée à vos murs en utilisant des matériaux spécifiques ;
  • Un ravalement des façades en utilisant des peintures au tons clairs.

Acheter un ventilateur et/ou un climatiseur

Dans un premier temps, avant d’investir dans un climatiseur, optez pour un ventilateur pour brasser l’air dans votre intérieur. Il en existe principalement deux types : 

  • Le ventilateur d’air portable : il ne brasse de l’air que dans un sens et n’est efficace que pour la personne qui l’oriente vers elle, c’est donc une solution d’appoint ;
  • Le ventilateur de plafond : il permet de brasser l’air de manière lente et régulière. Optez pour un modèle doté d’un régulateur de vitesse pour un confort thermique optimal.

Notre astuce : placez un linge mouillé à proximité du ventilateur. En s’évaporant du linge, les gouttes d’eau vont capter les calories de l’air et réduire légèrement la température de votre intérieur.

Si le ventilateur ou les autres astuces ne suffisent pas à améliorer votre confort thermique, vous pouvez alors envisager d’investir dans un système de climatisation. Mais attention, soyez très attentif et rigoureux dans le choix de votre appareil et ne le choisissez pas dans l’urgence, vous risqueriez de vous orienter vers un appareil bas de gamme, gourmand en énergie et peu adapté à vos besoins.

Dans un premier temps, fiez-vous à l’étiquette énergie. En effet, l’étiquette énergie vous renseigne sur les performances énergétiques du climatiseur et vous indique si l’appareil est énergivore ou pas. Privilégiez les systèmes de refroidissement classés A+++. N’hésitez pas à faire votre choix sur le guide Topten pour comparer les performances des climatiseurs et trouver celui qui vous offrira le meilleur rapport qualité-prix.

Ensuite, choisissez un modèle adapté à vos besoins parmi les modèles disponibles : 

  • Climatiseur mobile monobloc : facile à installer, il peut se transporter d’une pièce à une autre mais il est peu puissant et relativement bruyant. De plus, il nécessite d’être installé près d’une ouverture pour laisser passer le tuyau d’évacuation ;
  • Climatiseur mobile split : il se compose d’un condenseur extérieur qui évacue l’air chaud et d’un bloc intérieur qui diffuse de l’air frais ;
  • Climatiseur fixe split : il est composé d’une unité intérieure fixée au mur, au plafond ou au sol d’une des pièces de votre logement et d’une unité extérieure pour évacuer l’air chaud ;
  • Climatiseur multi-split : même principe que le climatiseur split mais avec plusieurs unités intérieures fixées dans le logement ;
  • Pompe à chaleur (PAC) réversible : très performante, elle permet de vous chauffer l’hiver et de vous rafraîchir l’été.

Enfin, faites également appel à un professionnel qualifié pour l’achat et l’installation de votre système de climatisation.

Le saviez-vous ?

L’article R241-30 du code de l’énergie stipule que dans les logements où est installé un système de refroidissement, ce dernier ne doit pas fonctionner pour baisser la température en dessous de 26°C.

Utiliser les végétaux

Pour limiter le réchauffement de votre logement, les végétaux sont l’alternative la plus naturelle. Optez pour des plantes à feuilles caduques (c’est-à-dire des feuilles qui tombent en automne). Ainsi, vous serez protégé du soleil l’été sans pour autant masquer la luminosité l’hiver. L’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) recommande plusieurs options pour vos végétaux : 

  • Plantez un arbre isolé devant vos baies vitrées exposées sud ou ouest ;
  • Installez une haie d’arbustes à fruits ou à fleurs avec un tronc élancé pour faire de l’ombre tout en laissant l’air circuler ;
  • Arrosez le jardin en soirée (avec de l’eau de pluie que vous aurez récupérée grâce à des récupérateurs dédiés) ;
  • Créez une pergola pour abriter votre terrasse par exemple, etc.
Le saviez-vous ?

Les surfaces minérales comme le béton ou la pierre stockent la chaleur. Privilégiez alors une terrasse en bois plutôt qu’en pierre et placez-y un maximum de jardinières pour limiter la surface minérale exposée au soleil.

Limiter l’utilisation des appareils qui produisent de la chaleur

Pour limiter le réchauffement de votre intérieur lorsque les températures grimpent à l’extérieur, évitez au maximum d’utiliser vos appareils électriques, sources de chaleur. Que ce soit votre téléviseur, votre ordinateur ou votre électroménager… Mais aussi les appareils de cuisine comme le four, les plaques de cuisson ou le micro-ondes : lorsqu’il fait chaud, évitez de les utiliser.

Et en plus, cela vous permettra de réaliser des économies d’énergie et de réduire le montant de votre facture d’électricité !

Bon à savoir

Vous souhaitez faire encore plus d’économies sur votre budget énergie ? Souscrivez une offre d’électricité moins chère. Chez Alpiq par exemple, vous bénéficiez d’une remise de 4 % sur le prix du kWh HT par rapport au tarif bleu d’EDF.

Sommaire