NFC 15-100 : Quelles sont les normes électriques pour les salles de bain ?

Une chose est certaine, l'eau et l'électricité font rarement bon ménage ! Et pourtant, dans la salle de bain, on se saurait s’en passer. Alors, pour éviter tout risque d’électrocution, les normes d’électricité qui s’appliquent aux salles de bain doivent être appliquées à la lettre. Alpiq vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les normes électriques dans les salles de bain.

L’installation électrique dans la salle de bain : la norme à respecter

Si vous vous lancez dans des travaux d’électricité chez vous, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la norme NF C 15-100. Aussi appelée C 15-100, cette norme française réglemente toutes les installations électriques basse tension. Concrètement, la norme NF C 15-100 définit ce qui est autorisé ou recommandé pour l’installation électrique de votre logement : nombre de prises par pièce, distance des prises d’un point d’eau…

La norme NF C 15- 100 : les règles dans une salle de bain

La norme NF C 15-100 divise la salle de bain en différents volumes, numérotés :

  • Le volume de sécurité électrique 0, correspond à la zone de réception de l’eau, dans la baignoire ou dans la douche. Dans cette zone, tout appareil ou installation électrique est donc interdit.
  • Le volume de sécurité électrique 1, est la zone de projection d’eau qui se trouve entre le volume 0 (la zone de réception de l’eau donc) et le plafond, sur une hauteur de 2,25m au-dessus du sol.
  • Le volume de sécurité électrique 2 se situe jusqu’à 60 cm autour de la baignoire ou du bac de douche et couvre une hauteur de 3 m. Il peut accueillir des prises pour un rasoir, des luminaires, des interrupteurs et des appareils de chauffage de classe II.
  • Le hors volume ou le reste de la pièce peut, quant à lui, être équipé électriquement. 

Que peut-on brancher dans une salle de bain ?

A chaque fois que vous souhaitez installer un élément électrique dans votre salle de bain, vous devez donc vous référer à la norme NF C 15- 100. Celle-ci, en fonction du volume dans lequel vous souhaitez installer votre appareil, vous indiquera la mesure de protection adaptée : c’est la protection IP.

Celle-ci donne des indications sur la résistance des appareils face à un liquide. Élément essentiel à prendre en compte dans une salle de bain pour éviter les risques d’électrocution donc ! Plusieurs catégories sont prévues avec une résistance plus forte pour les catégories au chiffre le plus élevé.

Par exemple, vous pouvez placer un éclairage ou un chauffe-eau dans le volume 1, mais pas un appareil de chauffage, réservé au volume 2 ou à la zone hors volume.

  • Le volume 0, il est recommandé de ne pas installer d'interrupteurs et prises de courant. Sauf si celui-ci répond à l’indice de protection à l'humidité IPX7 (le plus élevé)
  • Les volumes 1 vous ne pouvez installer que des équipements avec une protection adaptée IPX5, pour les projections d'eau venant de toutes directions
  • Les volumes 1 vous ne pouvez installer que des équipements avec une protection adaptée IPX4, contre les jets d'eau à la lance de toute direction
  • Hors volume, vous n’êtes plus tenu à ce genre de restriction et pouvez installer n’importe quel équipement (sauf un tableau électrique !).

Aussi, les appareils électriques installés et utilisés dans la salle de bains se distinguent sous deux types de classe. Les appareils de classe I qui doivent être obligatoirement reliés à la terre et ceux de classe II qui ne doivent pas être obligatoirement reliés à la terre.

Comment définir l'emplacement des prises électriques

L’emplacement des prises électriques dans votre salle de bain doivent, certes, répondre à vos besoins en termes d’utilisation, mais aussi et surtout répondre aux normes de sécurité ! Eh oui, si la prise à côté du lavabo est pratique pour y brancher votre brosse à dent électrique, il faut respecter une certaine distance entre ces deux éléments pour être certain de ne prendre aucun risque.

  • La prise doit être installée à 60 centimètres minimum de votre lavabo
  • Elle doit être à côté du lavabo, pas en-dessous ni au-dessus
  • Elle doit être en hauteur
  • Elle peut être protégée avec un clapet pour éviter les projections d'eau.

Aussi, dans une salle de bain, les interrupteurs et les prises électriques doivent être installés hors volume, à une hauteur d’environ 1 mètre, pour éviter tout contact avec l’eau en cas de fuite ou d’inondation.

Le saviez- vous ?

L'installation électrique de votre salle de bain doit être protégée par un disjoncteur différentiel de 30 mA.

Quels éclairages dans la salle de bain ?

Dans une salle de bain, on retrouve – le plus fréquemment – trois points de lumière :

  • L’éclairage général de la pièce, vous pouvez opter pour un plafonnier ou des spots encastrés
  • L’éclairage au niveau du miroir. Vous pouvez installer des ampoules tout autour pour bien éclairer votre visage et opter pour un miroir chauffant (pratique pour éviter la buée !)
  • L'éclairage d'ambiance, pour la déco. A voir celui qui vous correspond le mieux, tout en respectant les règles d’installation de la norme NF C 15-100 
Sommaire