Comment entretenir sa chaudière au gaz ?

Une chaudière au gaz mal entretenue peut avoir de graves conséquences sur la santé des occupants du logement dans lequel elle est installée. C’est pour cette raison qu’il est impératif de bien respecter les mesures de sécurité en vigueur. Comment entretenir sa chaudière au gaz ? Alpiq vous éclaire sur le sujet.

À quelle fréquence entretenir sa chaudière au gaz ?

Le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 stipule que toute chaudière à combustible gazeux, solide ou liquide (gaz, bois, fioul, etc.) dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW doit être entretenue chaque année. 

Concrètement, si votre logement est équipé d’une chaudière au gaz, vous devez donc faire réaliser l’entretien de votre appareil une fois par an. L’entretien doit être réalisé par un professionnel (chauffagiste) certifié et disposant des compétences nécessaires. 

En quoi consiste l’entretien annuel ?

Lorsque vous faites réviser votre chaudière au gaz par un professionnel certifié, ce dernier doit : 

  • Vérifier la chaudière et effectuer un nettoyage si besoin ; 
  • Effectuer les réglages nécessaires à son bon fonctionnement ; 
  • Réaliser une mesure de monoxyde de carbone si jamais la chaudière n’est pas étanche ;
  • Évaluer les performances énergétiques et les émissions d’oxydes d’azote (Nox) de l’appareil par rapport aux chaudières les plus performantes sur le marché.

À l’issue de la visite annuelle, le professionnel doit vous remettre une attestation (dans les 15 jours qui suivent le jour de l’entretien) qui doit comporter les éléments suivants : 

  • Le taux de monoxyde de carbone mesuré ;
  • Le détail des opérations réalisées et les défauts corrigés ; 
  • La performance énergétique de votre chaudière ; 
  • Une liste de conseils pour que vous puissiez utiliser au mieux votre chaudière et votre système de chauffage.
Bon à savoir

Si votre logement est équipé d’une chaudière au gaz, le ramonage du conduit de fumée doit impérativement être effectué tous les ans. Sauf dans le cas d’une chaudière dite « étanche » où le ramonage n’est pas obligatoire mais lors de l’entretien, le professionnel doit tout de même s’assurer de l’étanchéité du conduit et le nettoyer. 

Qui doit payer l’entretien ?

La responsabilité, et donc le paiement, de l’entretien d’une chaudière au gaz dépend de la situation : si le logement est équipé d’un système de chauffage au gaz individuel ou collectif et qui habite dans le logement.

Le cas d’un chauffage au gaz individuel

Lorsque vous habitez un appartement ou une maison équipé(e) d’une chaudière individuelle (chauffage au gaz individuel), l’entretien est à la charge de la personne qui occupe le logement. Si vous êtes locataire, c’est donc à vous qu’il incombe de faire entretenir la chaudière, sauf mention contraire prévue dans le bail. 

Le cas d’un chauffage au gaz collectif

Dans le cas d’un logement chauffé via une chaudière collective (chauffage au gaz collectif), c’est le propriétaire ou le syndicat des copropriétaires qui a la responsabilité de l’entretien. 

Bon à savoir

Le prix d’entretien d’une chaudière à gaz varie selon différents critères (la région ou encore le prestataire choisi). Comptez entre 100 € et 200 € en moyenne. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour la visite obligatoire chaque année, ou alors signer un contrat d’entretien qui peut couvrir d’autres prestations comme un service de dépannage sous 24h par exemple.

Le cas du remplacement d’une chaudière à gaz existante

Vous remplacez votre chaudière à gaz par un autre modèle (une chaudière à condensation à très hautes performances énergétiques -THPE- par exemple) ? Vous devrez alors faire réaliser le premier entretien au plus tard l’année civile qui suit son installation dans votre logement.

Le saviez-vous ? 

Une chaudière de type THPE récupère la vapeur d’eau rejetée lors de la combustion, ce procédé permet d’obtenir de très hauts rendements énergétiques.

Sommaire